Violences policières à Nice: la voyoucratie sarkoziste.

Brutalités policières contre Adeline Mouton et Gérard Piel

21 janvier: à Nice. Manifestation intersyndicale de la Fonction Publique, place Garibaldi.
Des policiers se précipitent vers deux enseignants du SNUipp qui portent des pancartes avec des phrases de Sarkozy et des masques de carnaval à son effigie. Ils veulent les interpeler pour « injures au président de la République« !
Les élus communistes qui participent à la manifestation s’interposent alors avec calme en soulignant le caractère outrancier et ridicule de cet excès de zèle.
Gérard Piel, Vice-Président du Conseil Régional est molesté, Adeline Mouton, Conseillère Régionale, jetée violemment à terre. Deux jeunes manifestants sont arrêtés et embarqués ainsi que Pierre Bernasconi. Un manifestant blessé est amené par les pompiers sur une civière à l’hôpital St Roch: huit jours d’ITT.

Pierre Bernasconi, tous ceux qui le connaissent apprécient sa gentillesse et son sens de l’écoute. Professeur de maths au Cannet. Tour à tour Vice-président de la Commission Culture, puis de la Commisssion Finances de la Région PACA, Président de l’Association Départementale des Elus Communistes et Républicains des Alpes-Maritimes, c’est un élu aussi ferme que courtois. Le contraire d’un « agité ».
Il raconte la suite: « La police nous a embarqués dans son fourgon, mettant les gyrophares et brûlant les feux rouges. Nous avons été traités comme des rebelles et transférés au commissariat Foch. Je trouve cela scandaleux que des gens qui défendent les droits soient maltraités. La police m’a bousculé. Dans les couloirs du commissariat, j’ai été traité de trou du cul par le chef de la Police Judiciaire. Il m’a traité de con en me disant que j’allais me pisser dessus…« .

Inacceptable!
Ce comportement n’a plus rien à voir avec celui de policiers républicains.
Il est celui de voyous en uniforme ou pas qui se croient autorisés à toutes les violences et à tous les débordements parce qu’ils sont « couverts » par Sarkozy et une magistrature trop souvent « aux ordres ».
En mai 2008, le jeune Hakim Ajimi mourrait asphyxié lors d’une interpellation policière musclée à Grasse.
Aujourd’hui, ce sont des élus et des manifestants -y compris femmes- qui sont jetés à terre, embarqués et traités comme ne l’est même pas la pire des pègres.

La « sarkozie », c’est la voyoucratie, le règne du fric, des Rolex, des passe-droits aux copains, du peuple et de ses élus que l’on méprise et insulte.
A raison, Pierre Bernasconi et Adeline Mouton ont décidé de porter plainte.

Souhaitons (mais est-ce encore pensable?) que les auteurs de ces faits seront rapidement suspendus dans l’attente des enquêtes par le Préfet des Alpes-Maritimes.

Dans tous les cas, faisons connaître ces violentes atteintes aux libertés publiques autour de nous.

Tous ceux qui sont attachés aux libertés, qui en ont ras le bol de l’Etat policier que Sarkozy et l’UMP sont en train de mettre en place trouveront une bonne raison supplémentaire de voter pour la liste du Front de Gauche aux élections régionales des 14 et 21 mars prochains.
Gérard Piel, Pierre Bernasconi, Adeline Mouton, conseillers régionaux sortants et élus exemplaires figurent sur la liste du Front de Gauche dans les A.M.

Un témoignage de cette brutalité en vidéo:

Publicités

13 réponses à “Violences policières à Nice: la voyoucratie sarkoziste.

  1. Ce sont des pratiques de voyous qu’il ne faut pas confondre avec la lutte ,justifiée celle là, contre toutes les formes de maquillage : port de la bourka, cagoulés qui perturbent les manifs etc…

  2. Les brutalités d’une partie de la police ne sont que la mise à exécution des ordres émanant de la hiérarchie, elle-même soumise au monarque qui fait semblant de gouverner, mais que, hélas, hélas, hélas (aurait dit de Gaulle), nous avons élu.
    Quant à la discussion sur la burqa, plus exactement du voile intégral, porté par quelques femmes, c’est une provocation du gouvernement, avec le traître Eric Besson, pour developper l’islamophobie et trouver un bouc émissaire commode.
    Il est regrettable que des gens de gauche tombent dans ce piège grossier, au lieu de parler du pouvoir d’achat passé à la trappe, ou du bouclier fiscal etc.

  3. Le pire est que la Sarkozie nous habitue à ce comportement policier dévoyé…Ne reste plus qu’à compter sur des magistrats respectueux des lois pour traiter les plaintes…

  4. @Max. Parler de la Burka (et par extension de l’assouvissementde certaines femmes ) n’est pas incompatible avec la question de la perte du pouvoir d’achat ou autres. Bien au contraire il faut dénoncer toutes les formes de violence que les hommes ou les femmes subissent et pointer du doigt tous ceux, islamistes ou non, qui les exercent. Il est dommage que des gens de gauche fassent preuve de tant de sélectivité dans le droit de chacun à être respecté dans sa dignité !

  5. Tous les gens de gauche ne sont pas contre le débat sur le port de la Burqa. Les socialistes n’en veulent pas (au grand dam de « ni putes, ni soumises » qui les traite de lâches !! ) Mais le communiste André Gérin président de la commission sur ce thème prône ‘ »l’interdiction absolue » du port de la burqa dans les lieux publics.

  6. Fidel. Non.
    1-Nous sortons du sujet : les brutalités d’une partie de la police ; mais tout se tient : ces brutalités sont dues aussi au climat de guerre civile larvée entretenu par ceux qui y ont intérêt. La discussion, dans les circonstances actuelles, sur le voile intégral, est un moyen de détourner des vrais problèmes l’attention de la population. Elle permet de masquer la crise et de chercher un bouc (ou une chèvre !) émissaire. La preuve ? « Alors qu’il leur avait été promis à plusieurs reprises par MM. Gerin et Raoult, le travail parlementaire sur l’islamophobie n’a pas obtenu la majorité des votants. Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, et celui de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), Fouad Alaoui, ont déploré cette décision » (Journal « Le Monde »). Gérin (communiste !) acoquiné à Raoult, un des piliers de la pire réaction, voilà le modèle. Merci.
    2- Nous ne sommes pas bien placés pour faire la leçon aux autres ; on peut être contre le port du voile intégral, mais ce n’est pas à nous de corriger par une loi des coutumes, tant qu’elles ne portent pas atteinte à l’ordre public. Vouloir agir à la place des femmes concernées (quelques centaines), c’est une forme de mépris à leur égard.

  7. @André. Oui, il y a débat actuellement au sein même de la gauche car ces affaires de « voile » mettent en perspectives deux logiques : celle de la discrimination des femmes (dont presque plus personne à part peut-être Max ne défend le port de la burqua au nom du respect des « coutumes », comme cela se passe en GB ou dans les pays nordiques, des pays qui n’ont pas la même histoire !!) et l’exploitation politicienne de l’affaire pour récupérer les voix du FN.

    Le tout est de savoir à quel niveau de l’argumentation on se situe et le dire clairement. Dans tous les cas on peut à la fois dénoncer une manoeuvre politicienne de récupération et également dénoncer une logique d’asservissement de la femme, ce n’est pas incompatible.
    La violence a plusieurs formes et il faut TOUTES les dénoncer !

  8. Mais ce qu’on voit sur ces images, ce ne sont pas des femmes en burqa afghane, mais des flics français qui bousculent des gens après ou pendant une manifestation et qui les embarque.

    Si on nous bassine avec la burqa, ce n’est pas parce que l’UMP et quelques accolytes se soucient des femmes (d’ailleurs, en bons toutous de Washington, ils s’apprètent à négocier une sortie du merdier afghan avec les « talibans modérés » dont les femmes et les filles portent la burqa. Là, ça ne les gène plus…), mais parce que Sarko et sa bande sont en difficulté et qu’il faut détourner l’attention des vrais problèmes du pays.
    Arrétons de jouer leur jeu!

  9. Où est passé le post d’André !!!!!
    Je le croyais pas, mais alors c’était vai. Le Front de gauche aussi !

  10. Total accord avec Sampieru C., nous avons sans doute d’autre points communs…

  11. Pardon : d’autres…

  12. Ouf ! J’avais cru que le site avait viré censure ! Sampieru comment te faire comprendre que la question des femmes fait partie « des vrais problèmes du pays » au même titre que le logement ou le pouvoir d’achat ! Que certains se fassent bousculer dans une manif par quelques cow boys zélés on a l’habitude (et il faut le dénoncer, c’est vrai). Mais que des femmes sortent cagoulés pour ne pas attirer le regard masculin, que d’autres ne peuvent pas se faire ausculter par un homme aux urgences médicales pour les mêmes raisons etc, etc… c’est proprement scandaleux !

  13. On voit que Fidel n’a pas l’habitude de manifester, sauf peut-être, plus prudemment, contre la prétendue « burqa ». En se rangeant du côté de Sarkozy et de Besson, il est en bonne compagnie , et il ne risque pas de se faire « bousculer » par « quelques cow-boys zélés ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s