Camila Vallejo: Étudiante, militante des Jeunesses Communistes. A 22 ans, elle dirige la contestation généralisée au Chili.

Camila Vallejo a 22 ans. Diplômée en Géographie, elle prépare une thèse.
L’an dernier elle a gagné les élections internes de l’Université chilienne.
Elle est la deuxième femme dans l’Histoire à présider la Fédération d’Étudiants la plus importante du pays.

Dans cette fonction, elle s’est révélée la leader charismatique et ferme d’un mouvement qui, le 14 juillet dernier, a mis dans les rues du Chili plus de 220 000 personnes.
Au cœur de la colère, la dénonciation de l’Éducation payante et l’Université privatisée.

Depuis la mobilisation ne cesse de grandir faisant face aux calomnies des médias contrôlés par le grand capital et à une répression du gouvernement de droite de S. Pinera qui, vendredi dernier, a entrainé l’arrestation de 250 personnes et une trentaine de blessés.

Aux côtés d’Arturo Martinez qui dirige la puissance Confédération des Travailleurs Chiliens (C.U.T), appelle à la grève générale pour le 19 octobre, Camila Vallejo a appelé les étudiants à « poursuivre le mouvement aussi longtemps que nécessaire ».

Lorsqu’on lui-dit: « Vous avez subi des critiques et des attaques, que ressentez-vous quand on dit que vous êtes manipulée par le Parti Communiste ? »
Camilla Vallejo répond : « Effectivement, je suis militante de la Jeunesse Communiste du Chili et c’est quelque chose que je n’ai jamais caché. Bien au contraire, c’est quelque chose dont je suis très fière, car c’est une grande école qui m’a permis de grandir et de me développer politiquement…
Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, je représente non seulement les Étudiants de l’Université du Chili, mais qu’il me revient aussi d’être la voix de tous les étudiants du pays en tant que porte parole de la Confédération Nationale des Étudiants du Chili (Confech) et la confiance que les étudiants aussi bien que les citoyens placent en moi montre, je crois, que ces accusations ne sont rien d’autres que les sales stratégies désespérées de ceux qui n’ont pas été capables de gagner le débat des idées« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s