Grasse: Gérard PIEL condamné pour avoir défendu le droit au logement!


Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, le Tribunal de Grasse a condamné,  ce matin, Gérard Piel  à 1000 euros d’amende et 500 euros de frais de justice, au prétexte, confirmé ni par les nombreux policiers , ni par les pompiers, ni par aucun témoin présent, de propos injurieux  – « enfoiré! » – envers un huissier.
Conseiller municipal communiste, président à la Région PACA du groupe Front de Gauche,  Gérard Piel est apprécié aussi bien pour la fermeté avec laquelle il défend ses idées que pour sa courtoisie.

Il est largement reconnu pour son engagement –entre autre- pour le droit au logement à Antibes et dans notre département. C’est sans nul doute cette action au quotidien qui exaspère les tenants du système et les marchands de sommeil.

Dans ces Alpes-Maritimes où s’étale un luxe insolent mais où près de 15% de la population est  sous le seuil de pauvreté, un élu qui se bat pour le respect de la dignité humaine est envoyé en  Correctionnelle, comme un vulgaire voyou.

Triste spectacle d’une « Justice » qui perd tout sens des réalités et ignore la dureté de la vie du peuple au nom duquel elle prétend rendre ses décisions!

La condamnation de Gérard Piel  par le Tribunal de Grasse est un acte politique, une  nouvelle illustration d’une justice de classe dans un département où les leaders de l’UMP ne cessent de stigmatiser les pauvres.

L’affaire n’en restera pas là.
Ce n’est pas en criminalisant l’action d’élus engagés ni en les condamnant pour les museler et intimider les citoyens que la Justice gagnera en autorité.
Bien évidemment, il va y avoir appel.

L’action pour soutenir Gérard Piel s’organise.
Rendez-vous à très bientôt.

Publicités

4 réponses à “Grasse: Gérard PIEL condamné pour avoir défendu le droit au logement!

  1. Délit de solidarité, condamné pour oui dire, si ce n’est pas un procès pour intimidation, qu’est-ce que c’est ?

  2. Tout à fait d’accord avec l’article. La justice de classe est à pied d’oeuvre !
    Le délit de solidarité existe bien quoi qu’en dise le sinistre Besson !
    Et quid des élus qui ne respectent pas la loi SRU ? comme Mandelieu (6,8%), Le Cannet (7,2%) Mouans Sartoux (3,6%), Antibes (6,1%), etc ….

  3. Grand merci pour cet article qui démontre une fois de plus les inégalités de traitement que nous constatons chaque jour face à des institutions qui ne nous ressemblent plus. Les frais de justice et les méandres des démarches sont un tel frein à la reconnaissance de nos droits, qu’il est devenu difficile de se défendre et de faire valoir nos droits citoyen les plus élémentaires . Je suis indigné comme G.Piel par les expulsions qui ont lieu sur des communes qui ne respectent pas les quotas de logements sociaux .Je ne crois pas pouvoir garder mon sans froid devant un huissier même s’il ne pratique que son métier…
    Je souhaite apporter tout mon soutien à G.Piel .

  4. La liberté est la faculté d’agir selon sa volonté en fonction des moyens dont on dispose sans être entravé par le pouvoir d’autrui. Elle est la capacité de se déterminer soi-même à des choix contingents. Elle est définie, et est perçue différemment selon la psychologie du sujet :aller faire ce que tu veux ex: jouer, sortir… sans que quelqu’un te donne des ordres. En d’autre mots, avoir la vie dans ses mains et prendre les decisions et choix personnels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s