120 000 à la Bastille: le vent de la révolution citoyenne les emportera!

A cinq semaines du premier tour, le  Front de gauche et son candidat aux présidentielles ont réussi le tour de force de remplir à Paris la Place de la Bastille et une grande partie des boulevards qui y mènent.
Dimanche après-midi, 120 000 personnes se sont rassemblées à l’occasion de la grande journée de mobilisation pour la VIe République qui coïncidait avec l’anniversaire de la proclamation de la Commune de Paris.
De quoi faire pâlir Sarkozy qui malgré toutes les facilités de la SNCF (tarif à 10 euros A/R au départ de Nice),  les sommes faramineuses dépensées et son poids de président sortant reste très loin derrière avec son meeting de Villepinte.  Du jamais vu dans une campagne électorale !

En  hausse continue dans les sondages, J. L. Mélenchon, a montré la force nouvelle d’un mouvement populaire incluant communistes, Parti de gauche, autres tendances de la gauche de la gauche, syndicalistes et de plus en plus d’écologistes .

 Après une  marche joyeuse et colorée, débutée vers 14h30, depuis la place de la Nation distante  de deux kilomètres, les dizaines de milliers de sympathisants et curieux  ont convergé à 16h30 vers la Bastille, place symbole de la Révolution française, pour un concert avant d’écouter J.L Mélenchon.
« Résistance, résistance ! » criait la foule.
Sur des pancartes du cortège, on pouvait lire: « Vite la VIe République ! », « Battre la droite et changer la gauche pour changer nos vies« , « Mélenchon, enfant des lumières, le peuple est avec toi ».

Le candidat du Front de Gauche, actuellement crédité de la meilleure dynamique de campagne (TNS-Sofres), est intervenu à 17 heures
Pour Jean-Luc Mélenchon, ce rassemblement sans précédent à la Bastille doit marquer le début de « l ‘insurrection citoyenne »  l’occasion de populariser la « VIe République sociale, laïque et écologique« . Il sera le « dernier président de la Ve »
« On est en train de gagner la bataille idéologique »
dans cette campagne, estime l’équipe de campagne de J.L. Mélenchon, après les propositions du candidat PS de taxer à 75% les très riches et du président-candidat sur les exilés fiscaux.

Alors, le « vote utile » pour F. Hollande, le Front de Gauche, qui écarte le risque d’un nouveau « 21 avril » avec le Front National, estime que c’est une fausse question et un piège pour tous ceux qui, à Gauche,  veulent un véritable changement.
Le vote Mélenchon, « c’est le vote utile« , estime Marie-George Buffet (PCF), car seules les propositions  du Front de Gauche « permettront à la gauche de réussir ».
D’ailleurs, en 1981, François Mitterrand l’a emporté sans être en tête au premier tour, rappelle le candidat du Front de gauche, avec des sondages deux fois plus hauts qu’en septembre (désormais à 11%), occupe aujourd’hui à lui tout seul l’espace de la gauche radicale.  Dans un sondage LH2 publié dimanche, J.L. Mélenchon est crédité de 11% (+2,5 points en deux semaines), talonnant le candidat du MoDem (12,5%, -2,5).

« Vous n’êtes pas au bout de vos surprises! » a déclaré Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste Français,  qui voit dans la campagne du Front de Gauche, celle « de l’espoir » .
Relayée à travers tout le pays par des militants et sympathisants offensifs, la campagne du Front de Gauche pourrait bien créer la surprise tant aux présidentielles qu’aux législatives…


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s