Visite « clandestine » de la secrétaire d’Etat à la santé dans les Alpes-Maritimes

L’annonce de la visite dans les Alpes-Maritimes de la Secrétaire d’Etat à la Santé, Mme Nora BERRA,[mardi] s’est faite de manière on ne peut plus secrète, en cachette, tel un voleur de poules, pour éviter toute organisation de manifestation ou « d’accueil » houleux, et ne pas se retrouver à devoir rencontrer les organisations syndicales pour s’expliquer sur les conséquences pour nos hôpitaux de leurs mesures néfastes pour le Service public de Santé.Connaissant très bien leur inaptitude à entendre les explications des professionnels de santé sur les dysfonctionnements et difficultés rencontrées dans la quasi totalité des établissements, leur inaptitude à écouter les populations qui se positionnent très clairement pour le maintien et le développement du Service public, leur inaptitude à entendre les élus dans les instances hospitalières et ceux dans les conseils municipaux, nous savons que rencontrer ces représentants d’un gouvernement obtus ne sert strictement à rien.
Pire, leurs mensonges sont insupportables !
Et nous en savons quelque chose avec le dossier sur la réanimation  au Centre Hospitalier de Grasse.
Niant systématiquement les évidences de leurs choix sur la réalité de plus en plus dure pour les gens, ils ont même le culot de déclarer que tout va bien dans cette période de crise dont ils s’exonèrent de toutes responsabilités.
Encore quelques semaines à subir les méfaits de ces gouvernants qu’il nous faut à tout prix dégaaager !
La CGT des Hospitaliers de Grasse.

Arrivée à 11.30h à Nice-Matin  où elle est restée jusqu’à 13h. pour y être interviewée (campagne électorale oblige),  la Secrétaire d’Etat sarkozyste a ensuite filé au Centre Hospitalier de Cannes. Elle y a été reçue en compagnie du député-maire UMP B. Brochand (lui aussi en campagne) et a rencontré quelques médecins.
Son départ de Nice s’est effectué à 16.15h. Si l’on retranche le temps du déjeuner, on constate que la turbo Secrétaire d’État à la Santé était bien en campagne (au frais du contribuable) et n’avait donc pas de temps à consacrer à recevoir les représentants des personnels hospitaliers…
Comme à ses autres collègues ministres et sous-ministres, il ne lui reste plus beaucoup de temps à mépriser ainsi les travailleurs du secteur public et les usagers.
Le Front de gauche s’emploie à ce qu’elle dispose à partir du 7 mai de beaucoup plus de temps de libre pour se rendre compte en tant que simple citoyenne des dégats qu’ont engendrées cinq années de sarkozysme.
Front de Gauche- Grasse

Publicités

Une réponse à “Visite « clandestine » de la secrétaire d’Etat à la santé dans les Alpes-Maritimes

  1. à diffuser! elle a surement peur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s