Condamnation en appel de Gérard Piel: au nom de quel « Peuple » ?

La « Justice » est, paraît-il, rendue dans ce pays « Au nom du peuple français ».
A considérer la condamnation aggravée en Appel de Gérard Piel élu exemplaire dont l’engagement et la probité sont reconnus même par ses adversaires, on peut se demander au nom de quel peuple cette « justice » s’exerce.
Pas celui des si nombreux mal logés, ni des expulsés -sans relogement-  à Antibes, dans les Alpes-Maritimes et adns ce beau pays de France où la timide loi SRU est une vague référence applicable ailleurs  mais pas dans leur commune, pour nombre de maires, de parlementaires de surcroît législateurs.
Pas celui de toutes les victimes d’un système économique -le capitalisme- et ses banques et sa crise qui en rajoutent encore au mal logement.
Ce peuple n’est pas celui des « petits », des jeunes, des travailleurs ni celui des couches moyennes qui se pensaient à l’abri et qui sont maintenant elles aussi sous le rouleau compresseur des politiques « européennes » d’une austérité suicidaire.
Gérard Piel a été condamné et recondamné pour avoir traité « ‘enfoiré » -la belle affaire !- un obscur huissier lors d’une expulsion à Antibes sans relogement.
Personne: ni les nombreux policiers, ni les pompiers , ni les journalistes présents n’en entendu le moindre mot proféré par Gérard Piel.

Peu importe!
Gérard Piel a été condamné. Lourdement: 1000 euros d’amende, 500 de frais de « justice » augmentés encore de 750 euros pour l’Appel !

Pour avoir exercé son mandat d’élu, Gérard Piel a été condamné,  comme un voleur, comme un escroc, comme tous ces élus que la « Justice » française  laisse tranquillement magouiller, endetter leurs communes pour des décennies et s’enrichir sans vergogne sur le dos du peuple. aux ordres des possédants et de leur morgue.

Cent cinquante ans après que Victor Hugo ait publié « les Misérables », en dépit de toutes les luttes, du Front Populaire, de La Résistance, de Mai-juin 1968, on en est toujours au même point: d’un côté les privilégiés, leur État et leur « justice », de l’autre le peuple de ceux qui comme Gérard ont fait le choix de le défendre pied à pied.

La condamnation de Gérard Piel est celle de nous tous qui nous battons pour la dignité de tous, pour une autre société, fraternelle, d’inclusion, fondée sur d’autres rapports économiques que l’exploitation et la surexploitation.
La condamnation de Gérard est celle de nous tous.
Elle nous honore.
Elle nous donne encore plus de raisons de se battre et de faire triompher enfin une Justice  qui agisse effectivement « au nom du peuple français » !

Cliquer ici pour lire la déclaration de Jacques Victor, Conseiller Général des A.M. au nom de l’Association Départementale des Elus Communistes et Républicains.

N.B. Vous pouvez exprimer votre solidarité par des messages et par des dons que nous transmettrons à Gérard Piel.

Publicités

Une réponse à “Condamnation en appel de Gérard Piel: au nom de quel « Peuple » ?

  1. Justice de classe, Justice à la botte.
    Nous sommes fiers de toi Gérard !
    On continue et on ne lâche rien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s