Exclusif: on a retrouvé Depardieu …

depardieu
Photo prise début janvier à la frontière par un correspondant de la « Pravda » !

Avec les pitreries de Depardieu se faisant octroyer la nationalité russe après un passage en Belgique (comme B. Arnaud, 1° fortune française) avant de revenir en Suisse pour échapper au fisc français, on a atteint le comble du ridicule et du cynisme.  Applaudis par la clique UMP qui voit en eux des martyrs, les exilés fiscaux ne sont finalement qu’une  grotesque réédition de la fuite permanente des possédants hors de leur pays dès qu’on touche à leur portefeuille.
Leur patriotisme à géométrie variable ne supporte pas le moindre acte de solidarité sociale.

Arnaud fait partie de ces patrons qui nous chantent depuis des lunes que les ouvriers au SMIC et les fonctionnaires: postiers, instituteurs, agents hospitaliers, les salariés modestes, sont des « privilégiés ».
Avec Depardieu ou Bardot, c’est à la fois pathétique et risible.

En d’autres époques, plus troublées, de la Révolution de 1789 à l’Occupation, on a vu ce genre de »citoyens » s’exiler et même trahir pour conserver leurs privilèges. Seul le peuple est resté fidèle au pays.
En 1943, François Mauriac écrivait: « Seule dans sa masse, la classe ouvrière est restée fidèle à la France profanée ».

Les temps ont heureusement changé, mais les comportements de classe demeurent.
Depardieu, Bardot, Bernard Arnaud et quelques autres partent ou menacent de  partir.
Qu’ils débarrassent le plancher!
Le pays peut vivre sans eux, qu’il soient comédiens ou grands patrons  capitalistes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s