XXXVI° Congrès du PCF: rassembleur à gauche et offensif

36congresPCF

Sept cent trente délégués des organisations départementales du PCF -les fédérations- se sont  retrouvés  à Aubervilliers du 7 au 10 février dans le cadre du XXXVI° Congrès de leur parti.
Le congrès  s’est achevé par la réélection du  Secrétaire National du Parti, Pierre Laurent, et un nouvel élan pour les communistes.

Un congrès rassembleur marqué par l’intervention de nombreuses délégations de salariés, de syndicalistes avec la présence du Secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, et de son successeur Thierry Lepaon .

Pour Pierre Laurent « il n’y aura pas de renoncement du PCF, car le peuple a choisi le changement à l’élection présidentielle ».
Revenant sur l’enjeu de l’interdiction des licenciements boursiers, l’amnistie des syndicalistes, les fermetures d’entreprises, et surtout l’accord imposé par le Medef sur la flexibilité, le PCF s’est dit prêt à ouvrir des perspectives qui appellent à la mobilisation de toutes les forces du changement à gauche.
Sur fond de « lutte » des classes, un autre chemin que celui emprunté par le gouvernement Hollande est proposé.
Pour autant, pas de « discours bulldozer », ni d’amertume à l’endroit du gouvernement et du PS, mais une attitude de fermeté montrant toute la détermination des communistes à agir en toutes circonstances pour des choix sociaux, économiques et politiques indispensables opposés à l’austérité.

Internationaliste: une soixantaine de  pays et une centaine de délégations ont répondu présents à l’invitation du PCF. Parmi les principales personnalités et délégations, l’Ambassadeur de Palestine en France, Hael Al Fahoum, une délégation tunisienne, la représentante du Parti Communiste d’Espagne, la secrétaire nationale du PS Egyptien, Convergence Patriotique du Mali…
Ainsi, Issa N’Diaye (Mali), a souligné le paradoxe d’une intervention inévitable, décrit le « piège mortel » des puissances occidentales qui s’est refermé sur son pays, parlant d’ingérence de la France au Mali, évoquant « la compétition féroce entre deux impérialismes, le premier classique occidental, le second arabo-salafiste émergeant, incarné par les pétromonarchies ». Conscients aussi du monde qui nous entoure, tous sont intervenus, donnant une nouvelle dimension aux luttes qui se développent, évoquant la nécessaire émancipation des peuples face à l’impérialisme et aux conséquences dévastatrices du capitalisme mondialisé.
Un moment incomparable qui a donné du punch à ce congrès et une certaine idée des convergences qui peuvent surgir, ici et là, dans la bataille idéologique.

Conquérant: une fois de plus, beaucoup de journalistes ont été indifférents aux contenus réels portés par ce XXXVI° congrès.
Néanmoins, la réalité est celle d’un parti rassemblé et conquérant bien dont les militants sont bien décidés à ne pas se laisser effacer dans les batailles à venir.

Le PCF serait-il désormais dans une phase ascendante ? C’est sans aucun doute le sentiment qui domine le bilan de ces quatre jours de débats. Des communistes « bien dans leurs baskets », portant le fer sur les sujets essentiels qui traversent la société, abordant le Front de Gauche comme un des leviers de la bataille idéologique.
Avec ses 130 000 membres dont 25 000 nouveaux adhérents depuis 2008, une direction nationale renouvelée à plus de 45%, Pierre Laurent, réélu, se veut optimiste et sûr de lui, dans les choix qui ont été faits. Des choix qui désormais doivent se traduire concrètement.

Tous les documents du XXXVI° Congrès (Cliquer ici: communistes_congres)

Interview de Pierre Laurent sur France Inter, lundi 11 février:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s