Turquie: « Si les réactionnaires ont l’AKP, le peuple a le TKP ! »

turquie

Depuis le 31 mai dernier, la Turquie est traversée par une contestation sans précédent contre le premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan.
A l’origine, la décision de la municipalité d’Istambul d’abattre les arbres du  parc Gézi contestée par quelques centaines de citoyens, puis l’occupation de la place Taksim, la répression policière, les arrestations et les incursions   policières et le vandalisme  au siège du quotidien communiste « soL » ainsi qu’au Centre culturel Nazim Hikmet.
Mais les Turcs ne se sont pas laissé intimider. Les manifestations et les rassemblement, notamment de jeunes, continuent.
De leur côté les deux principaux syndicats DISK et KESK ont appelé à une grève générale contre la répression.

Ci dessous une déclaration du Parti Communiste de Turquie (TKP) qui analyse ces évènements:

 « A notre peuple,

1 –Notre peuple s’est levé. L’attaque brutale du pouvoir contre tous ceux qui essaient de faire obstacle à la démolition du Gezi Park à Taksim est la goutte qui a fait déborder le vase pour de larges couches de notre société. Le gouvernement du Parti de la justice et du développement(AKP) s’est heurté au mur de ce peuple que le gouvernement imaginait déjà résigné.

2 – Ce pouvoir qui accuse des millions de personnes de « marginaux » depuis plusieurs jours et a cassé des manifestations pacifiques avec des méthodes terroristes qui ont causé la mort de 4 citoyens et en ont blessé des milliers d’entre eux, a dû reculer face à la volonté populaire.

3 – Ces agissements sont le produit des inquiétudes du gouvernement. Il craint la colère du peuple et essaie de se sortir de la crise le moins affaibli possible. Chaque pas en arrière est une « victoire » pour le peuple si on se rapporte à l’entêtement d’Erdogan qu’on retrouve dans sa position « Nous avons décidé, peu importe ce que vous faites » concernant le parc Gezi et dans toute l’histoire de ce gouvernement qui depuis plus de 11 ans multiplie les bras de fer avec la volonté populaire.
La déclaration du Premier Ministre selon laquelle la démolition du parc Gezi serait suspendue jusqu’au verdict de la justice est une victoire du peuple.
Dans quelle mesure peut-on réellement croire que l’AKP ne touchera pas au parc Gezi durant le procès, qui pourrait durer des années? Lla question se pose. D’un autre côté, il est aussi raisonnable de croire que la vie politique d’Erdogan sera terminée avant la fin du procès. La résistance populaire sera l’épée de Damoclès qui planera au-dessus de la tête du leader de l’AKP, dans la moindre de ses décisions politiques.

4 – Notre peuple doit allier persévérance, patience et détermination.
Le slogan « démission du gouvernement » est un symbole, qui permet de pousser plus loin les autres exigences de la résistance.
Ce slogan est le cri des travailleurs, des pauvres. Ce slogan est le cri de ceux qui se révoltent contre l’impérialisme. Ce slogan est l’explosion de colère de ceux dont les forêts, les rivières, les côtes, les entreprises publiques sont pillées. Ce slogan est le défi des femmes opprimées.
Ce slogan est l’insurrection de la jeunesse qui ne se soumet pas à l’obscurantisme de l’AKP.
Ce slogan est l’exigence de nos intellectuels qui sont las de l’ignorance et de l’hostilité manifestée envers la science et l’art. Ce slogan est la réaction de ceux qui résistent à une guerre régionale et veulent la paix. Ce slogan est le choix de nos citoyens qui n’acceptent pas les interventions du gouvernement dans leurs modes de vie et rejettent les pratiques répressives du gouvernement.

5 – Le Parti Communiste de Turquie s’intègre dans cette volonté populaire, il a tenu à soutenir et renforcer cette volonté dans ce moment décisif que traverse notre pays. Nos militants et sympathisants ont résisté au terrorisme policier avec leurs cœurs, leurs esprits, discipline de parti et créativité dans toute la Turquie, ils ont défendu leur droit légitime de manifester pacifiquement.
Plus de 600 militants ont été blessés par des cartouches de gaz, des coups de matraque, et certains étages de notre siège ont été détruits par les troupes anti-émeutes.
Notre réponse, ce sont les milliers de nouveaux adhérents et sympathisants que nous avons gagné dans les 15 derniers jours.
Le Parti communiste de Turquie est un parti beaucoup plus fort qu’il y a 15 jours.

6 –Désormais, tous ensemble, partout, nous devons relancer la lutte et cette solidarité qui se sont exprimées.
Les efforts du gouvernement et de certains groupes pour maintenir le peuple loin de la politique seront anéantis.
Le slogan « Démission du gouvernement » est un slogan politique et il ne peut trouver sa véritable signification que dans la sphère politique.
Le peuple uni ne sera jamais battu.
Notre peuple, à partir de maintenant, résistera à la réaction par l’organisation de ses forces. Le Parti communiste de Turquie a le devoir de créer l’équivalent organisé du slogan « Démission du gouvernement » et l’affirme haut et fort.
Si les réactionnaires ont l’AKP, le peuple a le TKP ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s