Portugal: 27 juin, une des plus grande grève dans l’histoire du pays

portugal_juin2013

Le 27 juin,  une grève générale d’une ampleur exceptionnelle, selon la Confédération Générale des Travailleurs Portugais (CGTP), a paralysé tout le pays  durant 24 heures .
La CGTP soutenue par le Parti Communiste Portugais a également obtenu  le soutien de l’Union Générale des travailleurs (UGT), centrale syndicale proche du PSP.

C’est la quatrième grève générale et la deuxième unitaire depuis l’arrivée des partis de droite PSD et CDS-PP  au pouvoir et de la nomination, il y a deux ans,  de  Pedro Passos Coelho au poste de Premier ministre.
L’UGT a dénoncé l’intransigeance du Premier ministre et lancé une sérieuse mise en garde à l’encontre de la politique désastreuse du gouvernement.
Les Portugais s’opposent à la suppression de 30 000 postes de fonctionnaires, à l’allongement de leur temps de travail de 35 à 40 heures par semaine  sans compensation.
Autre raison de la révolte:  la hausse générale des impôts, le gel des pensions de retraite, la diminution des remboursements de la Sécurité Sociale

Le mécontentement gagne encore du terrain au Portugal. Mais le taux de chômage qui atteint maintenant 18% de la population active nourrit la peur de perdre son emploi et empêche une plus forte mobilisation.

Les syndicats ont eu un soutien inattendu du patronat lui même qui a enjoint le Premier ministre de reconnaître ses erreurs et d’engager une politique de  relance et de soutien aux entreprises. Mais P. Passos Coelho a décidé de poursuivre son objectif jusqu’en 2014 et la fin du programme d’assistance internationale en conservant le même cap politique et économique  sur toujours plus d’ austérité .

Tirant les enseignements de cette grève qui aura des profondes répercussion, le Secrétaire Général du Parti Communiste Portugais, Jéronimo de Sousa a ainsi conclu son intervention: «  Le Portugal a parlé. Les travailleurs, les chômeurs, les retraités, les jeunes générations, le peuple portugais, ont fait entendre leurs voix face au grand capital national et trans-national et à leurs représentants politiques dans le pays et dans le monde.
Le PCP réaffirme la nécessité et l’urgence de mettre fin aux politiques de droite que les gouvernements successifs ont appliqué et au cap du désastre national dans lequel ils enferrent le pays.
Le PCP réaffirme sa confiance dans la nécessité et la possibilité de la réalisation d’une politique patriotique et de gauche d’un gouvernement qui la mette en œuvre.
L’avenir du pays se trouve entre les mains des travailleurs et du peuple, en utilisant tous les droits que la Constitution de la République portugaise reconnaît, par la poursuite et l’intensification de la lutte pour leurs intérêts et leurs droits, pour les valeurs de la Révolution d’Avril, dans l’avenir de notre pays, le Portugal ».

Publicités

Une réponse à “Portugal: 27 juin, une des plus grande grève dans l’histoire du pays

  1. Comprend pas pourquoi Pujadas n’en a pas parlé au jt (France 2 = LE JT du service public)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s