L’ex Sous-préfète de Grasse, Préfète de la Creuse: « placée hors cadre »…

dominique-claire-mallemanche-prefete-de-la-creuse

Promue Préfète du département de la Creuse le 30 janvier dernier, Dominique-Claire Mallemanche,  celle qui était Sous-préfète de Grasse depuis le 14 mars 2011, n’aura occupé que six mois ses nouvelles fonctions.

Mercredi 28 août,  suite au  Conseil des Ministres, elle a été placée  « hors cadre »   ( sans affectation géographique) et est désormais dans « l’attente d’une nouvelle mission ».
La mise « hors cadre » d’un préfet est rarement une promotion. Ce n’est ni une  une mutation à un poste territorial, ni un détachement ou une mise en disponibilité.  C’est plutôt une mise au placard. « C’est tout simplement la voie de garage des préfets, qui ne sont plus en fonction mais continuent de percevoir une rémunération -explique le site Slate.fr- On leur confie parfois une mission de service public quelconque mais sans grand impact. Et généralement, on ne revient pas du monde des «hors-cadre» : l’étape suivante, c’est la retraite. La mutation hors-cadre est la sanction la plus visible –en dessous de la révocation disciplinaire, véritable licenciement, mais c’est une procédure exceptionnelle.

Il existe d’autres sanctions avant d’en arriver à la mutation hors-cadre, comme l’avertissement, le blâme, et avant la révocation avec perte des droits à la retraite, comme la mise à la retraite, décidée par décret en Conseil des ministres sur proposition du Ministre de l’Intérieur. Sans oublier les sanctions financières, puisqu’une partie de la rémunération des préfets se fait à la performance. »

La mesure qui touche dans sa fonction de première représentant de l’État en Creuse l’ex Sous Préfète de Grasse est donc une mesure lourde qui répond vraisemblablement à une mise en cause (administrative?, politique?, pénale?) de ses actes soit en Creuse, soit dans l’arrondissement de Grasse où l’exercice de ses fonctions n’a pas laissé que des souvenirs de rigueur et d’impartialité.
A suivre…

N.B. On admirera la grande discrétion du « grand quotidien d’information » Nice Matin  sur cette information peu banale.

Publicités

Une réponse à “L’ex Sous-préfète de Grasse, Préfète de la Creuse: « placée hors cadre »…

  1. J’ai eu personnellement à faire à cette Sous-Préfète en ma qualité d’élu municipal suite à un différent qui m’opposait (qui m’oppose) toujours au maire opportuniste de Saint-Vallier (S-E, mais appartenant à la Majorité de E.CIOTTI) et je puis affirmer que la franchise et la compétence n’étaient pas ses qualités premières.
    D’ailleurs,elle a été « promue » Préfet de la Creuse quelque temps après. Mais je pense que l’actuel ne vaut pas mieux,car lui,contrairement à MALLEMANCHE, ne répond jamais aux courriers d’un élu,surtout lorsque ce(ces) courriers demandent une enquête administrative auprés de la collectivité afin de mettre en cause le Premier Magistrat de la Commune, c’est le cas ici!

    Michel SILVY.
    Elu Municipal à Saint Vallier, Front de Gauche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s