Elections Européennes: un rendez-vous à ne pas manquer !

transatlantiqueCliquer sur l’image pour lire le texte

Les électeurs en ont ras le bol de  la politique d’austérité  de l’Europe de la Commission Européenne, des « Troïkas » (CE, Banque Européenne et FMI) qui cassent le tissu social des pays , leurs entreprises nationales et leurs services sociaux et appauvrissent  comme jamais depuis la II° Guerre mondiale les populations.
Dans la plupart des pays, la misère et le chômage s’étendent.
La situation des jeunes, des retraités et des travailleurs manuels et intellectuels est dramatique dans nombre de pays: Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Irlande où, désormais, il ne s’agit plus de vivre mais de survivre…
Tous les jours, les populations des pays de l’Union Européenne sont un peu plus frappées par des choix politiques et économiques qui sont ceux -au niveau européen- de l’alliance entre Parti Socialiste Européen (auquel appartient le PS français) et le Parti Populaire Européen (auquel appartient l’UMP).
Ces choix de régression sociale absolue sont dictés par le seul intérêt des  banques et des  grandes firmes capitalistes.
Un tel contexte nourrit le désespoir, la fracture sociale, les haines, le racisme et le rejet de l’idée même d’Europe (qui, dans tous les cas, ne peut se résumer à la seule Union Europénne. La Suisse, la Norvège, la Serbie, la Russie sont aussi des pays européens et participent depuis toujours de sa culture et de ses modes de vie).
C’est précisément pour ces raisons que quel que soit l’opinion que l’on ait de l’euro (et de son avenir) ou même de l’Union Européenne, il est indispensable que la vraie gauche fasse entendre sa voix au Parlement Européen lors des élections du  mai prochain.

Dans  la plupart des pays européens, les sondages indiquent qu’il y a de sérieuses possibilités de renforcer les forces qui combattent dans chaque pays pour une véritable alternative de progrès.

S’abstenir, ce serait laisser les commandes à l’alliance PSE-PPE.
Ce serait faire le jeu de l’extrême-droite, des nazis de l’Aube Dorée qui en Grèce, comme le Front National en France, appellent eux à aller voter.
S’abstenir, ce serait leur donner plus de poids, un poids dont ils se serviront demain contre les acquis sociaux et démocratiques dans notre pays, pour enfoncer encore un peu plus « les petits » dans les difficultés.

Mais, surtout, l’autre enjeu crucial de ces élections européennes sera l’adoption ou non du Traité Transatlantique avec les Etats-Unis qui est un danger absolu pour l’Europe et les peuples qui la composent.
Le Traité Transatlantique, c’est la toute puissance des grands groupes nord-américains et la dérèglementation généralisée (y compris en matières de traçabilité et sanitaire avec les OGM) à l’encontre  des productions européennes qui, aussi insuffisantes que soient les règlementations, n’ont rien à voir avec le « laisser-faire, laisser aller » des Etats-Unis.
Santé, Environnement, Services publics, Transports, Education… tout notre mode de vie est menacé par ce projet de traité.

On ne peut pas se battre contre ce Traité mortifère pour la France et l’Europe et laisser les mains libres à ceux qui veulent le signer (UMP, »Centristes », ou PS) dans l’Assemblée Européenne.

Chaque voix pour les listes Front de Gauche, le 25 mai prochain sera donc un Non au Traité Transatlantique, un Oui à la souveraineté des nations et de l’Europe, un Oui à un autre avenir que celui tracé par les grandes firmes  étasuniennes.

Pour la région électorale « Sud-Est » (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes et Corse) , c’est Marie-Christine Vergiat, députée européenne sortante qui conduit la liste Front de Gauche (13 titulaires et 13 remplaçants éventuels) qui comprend: 8 candidatures présentées par le Parti de Gauche, 4 candidatures présentées par Ensemble,1 candidature présentée par Gauche unitaire (Eric Coquerel) et 13 candidatures présentées par le PCF dont : Anne MESLIAND (Bouches-du-Rhône), Jérôme MARCUCCINI (Isère), Raphaël DEBU (Rhône), Bob INJEY (Alpes-Maritimes), Monique NIRONI (Var), Martine DUBOIS (Ardèche), Marcel BERNON (Loire), Pierre TRAPIER (Drôme), Frédéric SOULA (Vaucluse), Annie ANSELME (Haute-Savoie), Katia PHILIPPE (Ain), Michel STEFANI (Corse)…

Voter Front de Gauche aux prochaines élections européennes, ce sera affirmer notre opposition claire et nette au Traité Transatlantique qui est la porte ouverte à la domination des firmes transnationales qui veulent remodeler notre pays, l’Europe et le monde à leur seul profit!
C’est la meilleure façon de dire au PS, à F. Hollande et à l’UMP-UDI:  cette Europe là, ça suffit!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s