Ukraine: escalade néo-nazie. Les députés communistes exclus de l’Assemblée nationale!

 

ukraine
2 mai 2014 -Maison des Syndicats à Odessa: 43 civils ont été assassinés par les activistes néo nazis.

L’impérialisme étatsunien et ses laquais  de « l’Union Européenne » à Bruxelles se sont lancés en Ukraine dans un soutien dangereux au pires forces de l’extrême-droite et des revanchards néo-nazis.
Après avoir soutenu le putsch d’éléments  fascisants qui se sont emparés illégalement du pouvoir,  les dirigeants nord-américains et de l’Union Européenne -en premier lieu  F. Hollande et L. Fabius- encouragent l’aventurisme   criminel du gouvernement fantoche de Kiev.
Cette politique irresponsable conduit l’Ukraine à la guerre civile et à l’éclatement.

En alignant contre nos intérêts nationaux la politique française sur celle de Washington, en déclarant avec la chef de file de la droite allemande, A. Merkel, que les référendums d’autodétermination de ce dimanche dans les régions russophones seraient « illégaux », une fois de plus, F. Hollande et la direction du Parti « Socialiste » tournent le dos  aux aspirations du peuple français et à toutes les valeurs de la gauche!
Au dernières élections législatives (2012) le Parti Communiste d’Ukraine (qui compte 120 000 militants) a obtenu 13,20% des suffrages  et 32 députés.
Depuis le putsch, ses permanences à l’ouest de l’Ukraine et ses militants sont attaqués, pourchassés, tués, comme à Odessa où 43 civils ont été assassinés le 2 mai dans la Maison des Syndicats qui a été incendiée par l’extrême droite, sans que les grandes et belles âmes, les  donneurs de leçons spécialisés en « démocratie » et « droits de l’Homme » de notre pays, ne s’en émeuvent le moins du monde.

Ci dessous le communiqué du 6 mai du PCU (repris de PCF Solidarité internationale »)

« En ce 6 mai 2014, la majorité bourgeoise nationaliste de la Verkhovna Rada (Assemblée Nationale ukrainienne) a adopté une décision illégale, un précédent, en excluant le groupe du Parti Communiste de la session de l’Assemblée, un parti pour lequel ont voté trois millions de citoyens ukrainiens. Un parti qui s’oppose fermement au fascisme en Ukraine, défend l’unité du pays. Un parti qui a toujours défendu les intérêts des gens du peuple, pas les intérêts des clans oligarchiques criminels.

Le chef du groupe Petro Symonenko a exposé ses légitimes récriminations lors de la session de l’Assemblée nationale, permettant au peuple ukrainien d’entendre de vive voix le témoignage du massacre de civils dans les régions de Donetsk et Luhansk et d’autres régions, sur les gens morts brûlés vifs à Odessa.

La majorité pro-fasciste, au mépris des lois ukrainiennes, des procédures parlementaires, a pris la décision de faire sortir les députés communistes de la salle.
La junte néo-nazie a lancé une guerre civile en Ukraine.
La junte néo-nazie a détruit l’intégrité territoriale du pays.
La junte néo-nazie, bafouant la Constitution, les lois, les normes du droit international, a lancé l’armée, des groupes para-militaires contre des civils.
La junte néo-nazie – dirigée par Tourchinov, Iasteniouk, Nalivaychenko, Parubiya, Koval, Avakov et les autres – est coupable de la mort de centaines de victimes civils, ils sont personnellement responsables des atrocités des combattants qui ont brûlé vifs des gens à la Maison des syndicats à Odessa.
Ils ont sur leurs mains le sang des « centaines d’innocents », le sang de tous ceux qui sont morts à la suite de leur assaut, au service de leurs maîtres dans la guerre civile sanglante lancée par la Maison Blanche et Bruxelles en Ukraine.
Cette vérité, ils en ont peur, donc ils se barricadent derrière les portes fermées du Parlement.

Le groupe du Parti communiste a demandé que l’on commémore tous ceux qui sont tombés comme victimes de la guerre civile déclenchée par le régime. Mais cela a été rejeté. Cela révèle combien les militants d’Odessa brûlés vifs ne sont pas considérés comme des victimes.
Le groupe du Parti communiste a demandé que l’on désarme les militants néo-nazis de « Secteur droit », la soi-disant « Auto-défense de Maidan » et d’autres organisations et criminels nationalistes, extrémistes.

Les députés communistes ont également demandé au régime de cesser immédiatement toutes les provocations, actions hostiles, de négocier et d’adopter une résolution consentie par tous les groupes parlementaires, le Président, le Premier ministre, les chefs des communautés et des conseils locaux, qui définisse clairement les enjeux et le timing d’un référendum sur l’organisation territoriale de l’Ukraine, sur le statut de la langue russe, les compétences des collectivités territoriales. Y compris la question de la fédéralisation pour préserver l’unité du pays.

Le groupe du Parti communiste dénonce les provocations du régime néo-fasciste qui cyniquement a annulé la célébration du Jour de la Victoire, le 9 mai. Ainsi, la majorité des députés pro-régime – « Svoboda », « UDAR », « Patrie » – ont clairement fait comprendre que ce jour reste pour eux, néo-nazis et néo-fascistes, en travers de la gorge.

Le groupe du Parti Communiste déclare : l’Ukraine est entrée dans une phase de dictature néo-fasciste, elle a déjà détruit méthodiquement l’Etat ukrainien.Ce sont les mêmes qui prétendent haut et fort défendre l’unité du pays, le patriotisme ! Ceux dont la politique criminelle et anti-nationale a conduit à la perte de la Crimée et à la menace de « balkanisation » de l’Ukraine. Ceux qui ont voté aujourd’hui l’interdiction du groupe communiste dans l’Assemblée nationale, allégeant la menace du séparatisme, ce sont eux les vrais séparatistes qui divisent le pays en fiefs oligarchiques, privant l’Ukraine de toute souveraineté et indépendance réelles ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s