Gaza: Jacques Victor, Président de l’ADECR des AM, interpelle le Président de la République

lettre j victor

Monsieur le Président,

Depuis maintenant neuf jours, un déluge de fer et de feu déclenché par l’armée israélienne s’abat sur les populations civiles de Gaza frappant indistinctement des maisons d’habitations, des écoles, des lieux de culte, des puits d’eau, des centres médicaux et même le domicile d’un diplomate français.

Ces bombardements ont déjà occasionné plus de 210 victimes et 1500 blessés dont de nombreux enfants.
Vos premières déclarations ont été exprimées pour témoigner votre soutien, face aux tirs de roquettes touchant le sol israélien, au Premier-Ministre israélien, dirigeant un gouvernement alliant droite et extrême-droite où des ministres et non des moindres affichent des positions ouvertement xénophobes.
Pas un mot sur les nombreuses victimes palestiniennes à l’image du silence qui est le vôtre sur les innombrables violations du droit international commises par le pouvoir sioniste depuis la création de l’état d’Israël, de l’intensification de la colonisation illégale dans les territoires occupés aux mesures ségrégationnistes mises en place en Israël jusqu’à l’érection d’un mur jugée illégale par la Communauté Internationale.

Une telle partialité constitue un permis de tuer en toute impunité, d’ailleurs l’armée israélienne a déclenché aujourd’hui une offensive terrestre dont il est licite de redouter le pire dans un territoire exigu où survivent plus d’1,6 millions d’habitants, soumis depuis des années à un blocus illégal de la part d’Israël. Non seulement elle ne contribue pas à une issue pacifique en encourageant unilatéralement une des parties d’un conflit de nature coloniale, faut-il vous le rappeler : un conflit qui met aux prises l’armée suréquipée d’une des premières puissances militaires mondiales et un conglomérat disparate de mouvements de résistance qu’il est impossible de contrôler de la part d’une Autorité dont la puissance occupante ne cesse de saper la légitimité et les moyens.

Mais vous vous rendez aussi complices de faits constitutifs de crimes de guerre selon les termes de la Convention de Genève. Et la surenchère du Député-Maire de Nice sur ce créneau ne sert ni la paix ni même les intérêts d’Israël et ne fait que jeter de l’huile sur le feu en cherchant à exacerber les tensions.

Votre alignement servile sur les positions des U.S.A. garantissant à Israël l’impunité sont indignes des valeurs de la République et de l’histoire même de notre pays. L’urgence réside d’abord dans l’arrêt immédiat du fracas des armes et aussi dans le respect du droit international par toutes les parties en présence. Car seule la justice rendue aux droits légitimes internationalement reconnus du peuple palestinien pourra amener une paix durable dans la région.

Pour les Élus Communistes et Républicains des Alpes-Maritimes

Jacques VICTOR
Conseiller Général
Président de l’Association Départementale des Élus Communistes et Républicains

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s