« Non à la motion d’entrée en guerre de la Turquie, non à la guerre en Syrie ! » Communiqué du Parti Communiste de Turquie

turquie

Le Parlement turc, à majorité islamiste (AKP), a adopté, jeudi 2 octobre, une motion pour autoriser des actions militaires transfrontalières en Syrie et en Irak au prétexte de « combattre les groupes terroristes » que le gouvernement d’Ankara a soutenu jusqu’à ces derniers temps.
Sur les 396 députés du parlement qui ont voté lors de la session de jeudi, 298 (Islamo-conservateurs, AKP, et nationalistes, MHP,) ont voté pour la motion et 98 (CHP, Républicains et HDP Gauche-Kurde  )  ont voté contre.

Ci dessous la déclaration du Parti Communiste de Turquie au sujet de cette motion.

Non à la motion d’entrée en guerre de la Turquie, non à la guerre en Syrie !
Communiqué du Parti Communiste de Turquie (TKP)

« La motion parlementaire de l’AKP [Parti islamiste au pouvoir] est une déclaration de guerre.
Ces dernières années, l’AKP s’est heurté à un mur dans ses efforts pour trouver un prétexte pour attaquer la Syrie.
Il a échoué pas uniquement en raison des équilibres internationaux d’alors mais aussi parce que notre peuple n’a jamais adhéré à la logique de guerre. Il essaie maintenant d’utiliser « l’Etat islamique » comme un prétexte pour entrer en guerre.

La bande réactionnaire qu’on appelle Etat islamique (EI) est l’enfant adoptif de l’impérialisme et de l’AKP.
Il n’est pas nécessaire de déclarer la guerre contre la Syrie et l’Irak pour neutraliser cette bande.
Pour arrêter l’EI, l’AKP aurait pu faire les choses suivantes :

  • empêcher l’EI d’utiliser la frontière turque comme un espace de transit vers la Syrie et l’Irak,

  • interdire la vente de pétrole de contre-bande de l’EI en Turquie ,

  • mettre fin à tout soutien logistique à l’EI y compris le traitement des combattants de l’EI dans des hôpitaux de fortune en Turquie ;
  • lutter contre les opérations de recrutement de l’EI qui se déroulent dans de nombreux quartiers et mosquées ,

  • mettre fin à tout soutien aux attaques de l’EI comme à Kobane ,

L’objectif de la motion [parlementaire] de l’AKP n’est pas la « lutte contre la terreur ». Sa conséquence, c’est qu’elle va transformer toute la Turquie en une zone de guerre.
Voter « oui » à cette motion, c’est participer à ce crime !
Cette motion n’a rien à voir avec les intérêts de la Turquie.
Valet de l’impérialisme, l’AKP s’est vu confié la tâche de faire le sale boulot pour l’impérialisme.
Les soldats qui seront envoyés de l’autre côté de la frontière commettront des crimes pour lesquels l’impérialisme ne voudrait pas être tenu responsable.
La Turquie ne devrait pas laisser ses enfants être entachés de ces crimes !

Nous lançons un appel aux députés de la Grande Assemblée Nationale de Turquie : voter oui à cette motion de guerre signifierait participer à ces crimes. Tout député qui a la moindre considération pour l’intérêt public devrait rejeter cette motion.
Ce qu’il faut faire, c’est poursuivre en justice le Premier ministre et le Président de la Turquie comme criminels de guerre ».

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s