L’ex Sous-préfète de Grasse, D.C. Mallemanche, rayée des cadres…

Dominique-Claire Mallemanche ©P ElliottJanvier 2013: la confusion des genres. Les voeux communs du maire de Grasse et de la Sous-Préfète, à la salle Chiris.


De 2011 à février 2013, Dominique -Claire Mallemanche a été la Sous-Préfète de l’arrondissement de Grasse, une Sous-Préfète UMP, complice des pires coups tordus des maires sarkozystes en commençant par « son ami », le sénateur-maire Leleux dont elle a laissé passer les illégalités sans sourciller. Même et surtout quand l’opposition ou des élus d’autres communes attiraient son attention…

Sur le scandale Symrise-Arôma Grasse, sur la délégation de service public du canal du Foulon, sur les nominations dans le personnel communal grassois, etc.,la Sous-Préfète D-C. Mallemanche a fermé les yeux.

En février 2013, elle a été promue (?) Préfète de la Creuse.
Six mois plus tard, elle était nommée « Préfet Hors-Classe », en même temps qu’elle était mise, en octobre 2013, en examen pour « corruption passive » et « trafic d’influence » dans le cadre de ses  activités de sous-Préfète à Grasse.
Nous avions alors dit sur ce même blog que cette nomination « Hors Cadre » était le commencement de la fin de sa carrière préfectorale.

Le Journal Officiel de la République en date du vendredi 7 novembre,  nous apprend que Dominique-Claire Mallemanche n’appartient plus au corps préfectoral et qu’elle est « réintégrée dans son administration d’origine »: le Ministère de l’Economie.
Un Préfet en Justice, ça fait des vagues. Plus encore, s’il ou si elle est condamnée. Un fonctionnaire de tel ou tel ministère, c’est beaucoup moins voyant…
On attend avec intérêt la suite.

Publicités

Une réponse à “L’ex Sous-préfète de Grasse, D.C. Mallemanche, rayée des cadres…

  1. Dans cette affaire de la sous-préfète Mallemanche, 5 autres personnes comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Nice en novembre prochain.

    Il s’agit de :

    – Son ex mari

    – Marcel-Paul Gelabert, propriétaire du Mas d’Artigny,

    – Un homme d’affaires fils d’un ancien président de l’OGC Nice,

    – Un entrepreneur de travaux publics,

    – Un intermédiaire qui devait être celui par lequel la commission de 200 000 € devait transiter pour arriver à la sous préfète. Il pourrait s’agir d’un représentant belge d’une société « anglo-belgo-française » dont la branche « belgo-française » a été judiciairement liquidée en 2011 avec 600 000 € de capital. Il en était le PDG ( M. AMANCIC, citoyen Belge, Société HAVILAND PARTNERS rue du Fbg Saint Honoré)

    Ce personnage serait franc-maçon de l’obédience affairiste GLNF qui écume la Cote d’Azur et et qui est très introduite dans la magistrature locale (Montgolfier n’a pas fini le ménage) Il se dit résident monégasque. Ses affaires semblent bien floues. (6 faillites en France, 3 de son épouse, des affaires juteuses du coté de Sassou Nguesso.etc.)

    Un citoyen belge, dirigeant une société immobilière anglaise, résident monégasque, affairiste en Afrique corrompant une préfète française, ça mérite qu’on y mette son nez. On ne sait pas si les magistrats concernés en novembre à Nice seront plus ou moins bienveillants selon leur appartenance aux réseaux des prévenus.

    Merci d’avance d’éclairer les citoyens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s