Pour comprendre (en peu de mots) les véritables enjeux de la « Réforme territoriale »

Après Sarkozy, l’UMP et la « réforme territoriale » de 2010 dont la logique était la liquidation des communes et la marche vers des intercommunalités géantes qui auraient échappé de fait au contrôle des citoyens, voilà la « réforme territoriale » version Hollande-Valls-PS sur fond de social-libéralisme.


L’emballage est à peine différent. La logique et le fond sont totalement les mêmes: créer des entités qui permettent de liquider les services publics locaux et d’offrir les marchés rentables aux grands groupes (voir la vidéo).

Cette « réforme » -ou plutôt contre-réforme- piétine tous les acquis démocratiques du peuple français (mais on retrouve les mêmes tentatives de réformes pilotées par la Commission Européenne dans toute l’U.E.) et ne vise qu’à satisfaire les intérêts des grands groupes capitalistes.

Cerise sur le gateau, les chefs du PS refusent le référendum que proposent les Communistes, le Parti de Gauche et le Front de Gauche sur la question de ce véritable bouleversement des  institutions nationales. Là aussi, ils ont peur que s’exprime la colère du peuple.

Aux prochaines élections cantonales-départementales, au mois de mars, en votant pour les candidats communistes et du Front de Gauche, ou soutenus par eux, il s’agira aussi de se prononcer clairement contre ces projets de réforme PS-UMP et pour un renouveau de la démocratie dans le cadre d’une VIème République.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s