Bulgarie: ce que le peuple pense d’aujourd’hui et d’hier…

bg-971

La République Populaire Bulgare (1945- 1991) avait ses incontestables défauts. Leur origine était en grande partie due aux conditions très difficiles de la reconstruction d’un pays pauvre et essentiellement agricole dans le climat de la Guerre froide, et  sous la direction d’un Parti Communiste dont les militants avaient été persécutés pendant 20 ans.
Telle était la situation en septembre 1944 quand l’action conjuguée de l’Armée Rouge et du soulèvement de la Résistance fit tomber le gouvernement monarchiste  qui  avait été l’allié des nazis et tenté, entre autre, d’annexer brutalement une partie de la Grèce et de la Roumanie voisines.

Dans un tel contexte, reconstruire le pays, le doter d’institutions et de structures nouvelles, assurer le développement économique du pays, l’accès de tous à la santé, à l’éducation, au logement n’était pas chose aisée.
Démocratie populaire, la Bulgarie réussit sous la direction de Georgi Dimitrov ce tour de force,  notamment grâce à l’aide de l’Union Soviétique qui lui procurait les matières premières et l’énergie à bas coûts, en se tournant en même temps vers l’industrialisation.

De 1990 à aujourd’hui,
l’AMERE EXPERIENCE DU CAPITALISME

Depuis 1990 et la fin d’un régime de socialisme étatique, les Bulgares ont vécu l’entrée dans l’organisation militaire de l’OTAN  (2004) et dans l’Union Européenne en 2007.
Ils ont surtout découverts au quotidien la violence du système capitaliste, l’accroissement vertigineuses des inégalités sociales et le poids économique et politique des mafias.

Aujourd’hui, ils font les comptes.
Globalement, ils ont une bonne opinion du socialisme.
Un quart de siècle après la chute du régime socialiste en Bulgarie, la majorité de la population (55 %) porte un jugement positif sur le gouvernement communiste mené par Todor Jivkov, contre seulement 25 % qui en ont une opinion négative.

Une étude réalisée par l’Institut Alpha Research, publiée le 9 novembre révèle qu’ il y a plus d’opinions positives sur le développement du pays sous le régime socialiste (43 %) que négatives (14 %).

Les résultats obtenus ont surpris les auteurs de l’enquête, rappelant qu’en 1991, deux ans après la chute du régime, 76 % de la population réprouvait le régime, contre seulement 16 % qui étaient prêts à le défendre.
Boriana Dimitrova, présidente d’Alpha Research, citée par l’AFP, explique ce changement, notant que « la nostalgie du système de sécurité sociale occupe la première place ».
Par ailleurs, la majorité des Bulgares est déçue par la transition au capitalisme, principalement à cause de la corruption.
Ainsi, seuls 2 % des personnes interrogées estiment que la loi l’emporte dans le pays.
La moitié considère que le développement capitaliste a été un échec, 10%  affirment que ce fut un succès, alors que 25 % disent qu’il y a eu des aspects négatifs comme positifs.

Enfin, pour les Bulgares, les grands bénéficiaires de la transition ont été les politiques (41 %) et les mafieux (27 %).
Les grands perdants ont été les citoyens ordinaires (54 %).

Évidemment,  le petit monde médiatique et politique français n’a rien vu, ni commenté, ni même évoqué cette enquête  dérangeante dont, par contre, s’est fait l’écho « l’Avante », hebdomadaire du Parti Communiste Portugais…


Mars 2013. Devant la corruption et la pauvreté qui s’étend, partout la colère des Bulgares éclate. Aujourd’hui, rien n’a changé.

 

 

 

Publicités

3 réponses à “Bulgarie: ce que le peuple pense d’aujourd’hui et d’hier…

  1. peuple bulgare nostalgique mais peuple qui vote à droite aux législatives et à la présidentielle. Belle contradiction ce peuple ! (on en connait d’autres !)

  2. Oui, par exemple , les Français qui votent contre les effets de la politique néolibérale de Sarkozy en 2012, puis après les effets de la brillante gestion social-libérale de Hollande-Ayrault-Valls (PS et EE associés) -qui est du même tonneau- revotent pour les candidats UMP qui veulent poursuivre et aggraver cette politique qui est à l’origine de leur mécontentement…

  3. Bourdillon Jean Michel

    La réponse de Koba est tellement vraie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s