Etat palestinien: un pas vient d’être franchi à l’Assemblée Nationale

palestine-reconnaissance
Mardi 2 décembre, l’Assemblée Nationale a voté par 399 voix pour (dont 9 UMP et 4 UDI, les 2 députés FN s’abstenant) et 151 voix contre une motion invitant le gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine.

A noter qu’à la mi-septembre, dans une lettre à François Hollande, 110 parlementaires -dont le sénateur ex-maire UMP de Grasse, J.P. Leleux– ont réaffirmé leur opposition  à la reconnaissance  de l’État palestinien.
Pour les communistes et pour le Front de Gauche, il s’agit, au contraire maintenant que le gouvernement français suive le vote de l’Assemblée Nationale et que la France reconnaisse -enfin!- le droit du peuple palestinien à la protection de son propre État:  l’État de Palestine.

LE GOUVERNEMENT DOIT RECONNAITRE L’ÉTAT PALESTINIEN

Ci dessous, la déclaration du Député européen (PCF) et Directeur de « l’Humanité » Patrick Le Hyaric.

« C’est avec une grande satisfaction que nous accueillons le vote d’une large majorité de l’Assemblée Nationale « invitant le gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine ».

Le gouvernement et le Président de la République doivent maintenant s’appuyer sur cette résolution pour se joindre aux 135 pays qui ont déjà reconnu l’Etat de Palestine.
Les ministres et le Président F. Hollande doivent cesser de tergiverser en répétant que le moment ne serait pas venu. Cela fait plus de soixante ans que cette phrase est répétée à satiété comme une excuse au « non agir ». La France doit reprendre sa place dans le concert des acteurs de la paix et de la justice, sur la base du texte clair de l’Assemblée nationale : « L’établissement d’un Etat démocratique et souverain de Palestine, en paix et en sécurité aux côtés d’Israël, sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem pour capital de ses deux Etats et fondé par une reconnaissance mutuelle ». Le vote de ce jour confirme les résolutions des Nations-Unies et le droit international.

L’actuel statu quo ne peut mener qu’à la poursuite des désastres et à l’inhumanité. En rejoignant le gouvernement suédois, le parlement britannique, espagnol, peut-être demain les parlementaires portugais ou italiens, notre pays participe à la création d’une nouvelle chaîne de la paix dans l’intérêt des peuples israélien et palestinien. Il doit lancer, en lien avec l’Union européenne, les Etats-Unis, la Ligue arabe, l’Egypte, la Jordanie, sous l’égide des Nations-Unies, une grande conférence internationale pour la paix, la sécurité, la souveraineté des peuples au Proche et au Moyen-Orient.

Un pas vient d’être franchi. D’autres doivent l’être pour la justice. »

Patrick Le Hyaric
Directeur de l’Humanité
Député
Vice-président du groupe GUE/NGL au Parlement européen

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s