Ecoles de Grasse: les parents refusent l’austérité municipale

ecole
A l’école de Saint Mathieu

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le maire UMP de Grasse, J. Viaud, montre comment il conçoit la gestion de Grasse, pour qui et contre qui.
Le budget 2015 qu’il a élaboré et fait voter par ses élus est un modèle de ce qu’il ne faut surtout pas faire quand l’on veut défendre la population.

Premièrement, il continue  la plupart des  projets les plus catastrophiques de JP Leleux.
Deuxièmement,  comme ces projets pompent l’essentiel des moyens financiers  de Grasse, il décide des « économies ».

Sur le dos de qui, ces « économies » ?
Des services municipaux et des grassois. Et d’abord, des enfants, des écoles et des familles mais aussi des utilisateurs de salles de sport et de l’animation de la ville (il supprime tout un tas de manifestations utiles et attractives comme « Cap Santé »).
Les  élèves des écoles se voient supprimer dès le prochain trimestre, le financement de la plupart des sorties, les tournois sportifs, l’aide aux sorties de fin d’année.
J. Viaud  diminue les crédits à la Caisse des Ecoles, ceux pour les fournitures scolaires, ceux pour les transports.
A partir de septembre, il augmente le prix des repas de cantine.

Autant de prestations que les familles grassoises qui payent déjà de lourds impôts locaux vont payer deux fois: une fois comme contribuables, une fois comme usagers.
Bref, dans la grande tradition de l’UMP, le nouveau maire de Grasse, J. Viaud, fait payer la facture de la gestion Leleux (et de la sienne depuis un an) aux familles grassoises et aux « petits ».
Cela, il ne l’avait pas dit dans sa campagne électorale des municipales en mars 2014.
On ne sait pas dans l’intérêt de qui J. Viaud gère Grasse. Mais maintenant,  on sait contre qui.

Ces choix budgétaires antisociaux ont été vigoureusement combattus par les élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement.
Paul Euzière a demandé que l’on diminue de 25% les indemnités des élus et que l’on affecte l’argent économisé aux écoles.
J. Viaud a fait la sourde oreille.

Partout, les parents en colère se mobilisent et demandent dans une pétition que le maire et la municipalité revoient leur copie.
Les communistes grassois et les amis du Front de Gauche du Pays Grassois soutiennent totalement cette juste revendication que M. Viaud et l’UMP doivent entendre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s