Gardanne: victoire communiste à l’élection municipale partielle

Gardanne
Dans un second tour auquel 52% des électeurs ont participé, le maire communiste de la ville de Gardanne (Bouches du Rhône), Roger Meï,  a remporté une incontestable victoire frôlant – dans le cadre d’une triangulaire- la majorité absolue des votants.

Le verdict des urnes est sans appel.
Malgré la période estivale et la démobilisation qu’elle entraine, Roger Meï et son équipe, dont l’élection avait été invalidée par le Tribunal Administratif puis le Conseil d’Etat, ont remporté dimanche 19 juillet l’élection municipale partielle avec une marge beaucoup plus importante que celle de mars 2014 (69 voix).Le maire communiste sortant obtient 49,52% des suffrages, renforçant encore son assise du premier tour (42%).

Son opposant, un patron socialiste, Jean-Brice Garella, à la tête d’une liste  composée de socialistes et de « centristes » de l’UDI, et soutenue, pour le second tour, par « Les Républicains », recueille 42% des suffrages contre 32% dimanche dernier.

Le FN qui avait déjà subi un important recul au premier tour (12% contre 19% il y a un an) recule encore (8,6%).

De ce scrutin organisé en plein été, on peut tirer quelques leçons. L’angle d’attaque choisi par l’opposition (de « gauche » – demander une invalidation pour un problème de justificatif fiscal d’un colistier de  Roger Meï, en l’occurrence le médecin-fondateur de la Maison des soins palliatifs, J-M La Piana – s’est avéré contre-productif.

Nombre d’électeurs n’ont pas compris ou supporté qu’un nouveau scrutin soit organisé – en plein juillet, qui, plus est – pour un problème mineur concernant une personnalité de la ville depuis vingt ans. Ensuite, pour sa dernière campagne municipale  et son 8 ème mandat (il a annoncé qu’il s’agirait du dernier), Roger Meï, maire depuis 1977 et figure du communisme des Bouches-du-Rhône, a remporté une victoire beaucoup plus large que ne le pensaient les observateurs (« le Figaro » annonçait même le 17 juillet « la fin de 70 ans de communisme municipal à Gardanne »…)

Roger Meï et son équipe peuvent également s’enorgueillir d’avoir fait reculer le FN dans cette région PACA qui est souvent présentée comme « acquise » à l’extrême-droite.

Enfin, il faut saluer la déclaration du n°1 du P.S, J.C. Cambadélis,  qui a vu dans cette élection,  » la victoire de la gauche rassemblée » alors que c’est un candidat membre du PS  qui, après avoir demandé l’annulation de l’élection, conduisait la liste qui a été battue par l’équipe du maire communiste et que la liste « officielle » du PS et d’EELV  qui bénéficiait du soutien du député EELV a été éliminée dès le premier tour (7,32%) !
Publicités

Une réponse à “Gardanne: victoire communiste à l’élection municipale partielle

  1. Cattaert patrice

    Une victoire effectivement encourageante, et en plus avec un pourcentage de haut niveau, qui met KO l’extrême droite, et également tous ceux qui prônent et appliquent, aujourd’hui comme hier, des politiques de droite.
    On en redemande …

    Patrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s