De Vintimille à Calais, de Lampedusa à Lesbos: « Non à « l’invasion » des migrants ! »

Vintimille Migrants
Depuis juin, plusieurs dizaines de migrants , la plupart originaires de la Corne de l’Afrique, de toutes conditions et religions sont bloqués à Vintimille où les aides qu’ils reçoivent proviennent, du côté français, essentiellement d’associations catholiques et musulmanes, de la Croix Rouge et des communistes.
Ci dessous, un superbe texte de l’Universitaire communiste Jean Ortiz.

« Non à « l’invasion » des migrants ! »

par Jean Ortiz (« l’Humanité.fr)

« Non », parce qu’il ne s’agit pas d’une « invasion » mais de flots de désespoir, de traversées humaines de la dernière chance, de drames sans nom, des conséquences de la domination du monde par une poignée de salauds « occidentaux », fmi’stes, eurocrates, fonds de pension, actionnaires pleins aux as et qui n’en ont jamais assez, grands patrons qui prennent le monde pour leur compte en banque, leur chasse gardée plusvalustique , leur « françafrique »…

Les milliers de migrants, je préfère parler de « réfugiés », variables d’ajustement de l’ordre capitaliste, ne sont pas des bébés phoques, et c’est peut-être regrettable pour eux, mais bel et bien nos semblables, nos frères, fuyant surtout la guerre, nos sales guerres, dans des pays que « l’occident » a pillé pendant des siècles, en toute impunité, sans scrupules, et cassé aujourd’hui (Libye, Syrie, Irak, Afghanistan), pour des raisons très humanitaires : pétrole, métaux précieux, néocolonialisme, intérêts géostratégiques, orgies des multinationales…

L’Europe est confrontée à la plus grave crise migratoire depuis la Deuxième guerre mondiale ; et le système dit « néo-libéral », les impérialismes occidentaux, en sont, ne nous lassons jamais de le dire, les responsables.
Des milliers de « non Blancs » : 340 000 pour les 7 premiers mois de l’année, se pressent aux frontières de l’Union Européenne. 340 000 ! Quelle horreur ! 340 000. L’équivalent des victimes de la faim dans le monde sur dix jours. Et la faim, on le sait, est une calamité naturelle… 340 000, un raz-de-marée !
Ils vont ruiner nos systèmes sociaux, voler nos emplois, nous « africaniser », menacer notre « américanisation », nous obliger à nous mélanger, à apprendre leurs langues barbares…
Ce « raz-de-marée » peut se résumer en quelques chiffres : 42 Libyens ont obtenu le statut de réfugié en France depuis 2013 (350 en Suède) ; 1 500 Syriens l’ont demandé sur la même période (21 000 en Allemagne).
Selon l’OFPRA et le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés, la France a reçu en 2014, 65 000 dossiers de régularisation de migrants (202 000 en Allemagne).
On est loin des couleuvres qu’on voudrait nous faire avaler… de la psychose créée, de la xénophobie, et du climat de haine ambiants… Au rythme actuel, en 2015, 10 000 réfugiés mourront noyés en Méditerranée. Après tout : ils n’avaient qu’à apprendre à nager !
Répétons et répétons encore que les « immigrés » rapportent à notre pays plus qu’ils ne coûtent. Droite et fausse gauche tentent de créer un climat délétère, de stigmatisation de l’autre, alors que 80% des demandes d’asile en France sont refusées, et que le nombre des sans-papiers (400 000) ne représente que 0,6% de la population. D’aucuns sont bien contents d’exploiter leur travail (même pour rénover l’Assemblée Nationale).
Ne laissons pas s’installer la diabolisation de ces réfugiés, pas plus que celles des jeunes de banlieues.
Ils sont nous-mêmes. 100% des Français ont le sang mêlé, et c’est une richesse. Et surtout ils sont des hommes, des femmes, des enfants, comme nous, comme toi.
La crise actuelle permet à la droite et à la fausse gauche d’en rajouter, pour des raisons surtout électoralistes et de division des pauvres.

Mme Merkel, grand cœur et rondeurs généreuses, a appelé « à faire preuve de solidarité ». Et elle s’y connaît ! Vas donc faux-cul ! La première étape du périple aux mille dangers, ce sont souvent les côtes grecques ; la Grèce : un pays envers lequel la chancelière a largement prouvé son amour.

Passons aux choses sérieuses.
En adhérant au Parti Communiste, j’ai adhéré à des valeurs humanistes, altruistes, de partage, d’entre-aide, de justice sociale, d’humanité universelle… Pourquoi ne pas dire que la France se grandirait, redeviendrait un phare pour le monde, si elle accueillait toute cette détresse ?
Tant pis si ce discours va à contre-courant de l’opinion : la terre appartient à tous.
Aucun mur, aucun barbelé n’empêchera les damnés de la terre de tenter l’impossible pour un quignon de pain.
Je sais, le plus important est de parvenir à un ordre du monde juste, partageux, équitable, et nous menons le combat.
Mais en attendant… Tant que les milliards s’afficheront avec insolence et cynisme au CAC 40, dans la spéculation financière, les profits pharamineux des « gagneurs », tant que les ressources seront accaparées par quelques crapules, tant que Macron sera ovationné par le MEDEF, je refuse d’entendre tout discours du type « la France ne peut accueillir toute la misère du monde ».
Je sais, on va m’accuser d’œcuménisme, de bons sentiments, d’angélisme, c’est-à-dire en réalité d’internationalisme, m’accuser de provoquer un appel d’air, préférable pourtant à la puanteur ambiante.
Qu’importe ! Chaque fois qu’un homme est atteint dans sa dignité, c’est toute l’humanité qui est bafouée.

Messieurs les Cassandre : vous êtes une bande de sans-âme. Où sont vos valeurs chrétiennes ?

Il y a des moments où lâcher sur les principes reviendrait à lâcher sur notre condition d’être humain.

Publicités

Une réponse à “De Vintimille à Calais, de Lampedusa à Lesbos: « Non à « l’invasion » des migrants ! »

  1. A reblogué ceci sur Bernard Gilleronet a ajouté:
    Quand la colère de Jean Ortiz se déchaine: c’est juste beau et rassurant pour l’Humanité (et pour « l’Huma » car il a encore le droit d’y écrire. Quels veinards nous sommes: un communiste à l’Huma!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s