Après les élections régionales, déclaration de l’ADECR des A.M.: « Un changement de cap est nécessaire »

Jean François TéaldiJean-François Téaldi, Président de l’ADECR des Alpes-Maritimes, lors d’une manifestation.

Dans une déclaration du 17 décembre, l’Association Départementale des Elus Communistes et Républicains (ADECR) des Alpes-Maritimes présidée par Jean-François Téaldi,  réclame  « Un changement de cap économique, social et  démocratique » au gouvernement P.S.

« Après les élections régionales marquées par un niveau électoral sans précédent du Front National, les élus communistes et républicains des Alpes-Maritimes mesurent la gravité et la profondeur de la crise sociale et démocratique qui sévit dans notre région comme dans tout le pays.

Derrière ces résultats, il y a avant tout l’angoisse, de grandes souffrances sociales, le chômage et la précarité.
Du premier au second tour, le parti des Le Pen progresse encore en voix et il a fallu un sursaut de participation citoyenne pour éviter qu’il ne dirige la région PACA.
Il n’en reste pas moins qu’il multiplie par deux son nombre de conseillers régionaux : 42 contre 21 dans l’Assemblée sortante, 9 pour les Alpes-Maritimes contre 5.
C’est une situation de danger pour notre pays et notre région.
La droite poursuit sa reconquête des pouvoirs « par le bas ».

Ce résultat est une mauvaise nouvelle pour les habitants de PACA.
Ils vont subir l’application des programmes libéraux inspirés par le Medef, la remise en cause des services publics, des politiques sociales, d’éducation et de culture, des associations.

La Gauche réalise un mauvais résultat et disparaît pour 6 ans du Conseil Régional PACA.

L’exécutif gouvernemental et la direction du PS, dont les politiques ont été une nouvelle fois désavouées par les électeurs, portent une lourde responsabilité dans la situation actuelle.

Le Front de Gauche subit également un revers électoral et perd ses dix élus. En raison de la décision du PS de se retirer après le premier tour, les candidats Front de Gauche et écologistes ne siégeront plus dans l’ Assemblée, ses électeurs ne seront pas représentés et seront privés d’élus menant le combat aux côtés des citoyens.
C’est une perte très importante qui va priver les citoyens d’élus utiles à leur vie quotidienne, agissant avec eux contre les mauvais coups, pour faire entendre leurs besoins, pour une alternative à l’austérité.

Cependant, la liste La Région Coopérative, où figurait les candidats communistes, Front de Gauche et écologistes, a rassemblé un nombre d’électeurs important qui ont au second tour fait le choix d’empêcher le Front National d’obtenir la présidence de la région.

Remarquons toutefois qu’un nombre significatif de ces mêmes électeurs a fait le choix de voter blanc au second tour : la somme de bulletins blancs a quasiment triplé entre les deux tours dans les Alpes Maritimes, proportion qui n’avait pas été atteinte dans les précédentes élections.

Le jeu dangereux consistant à placer le Front National au centre du moment électoral risque de tourner court : les électeurs du FN augmentent, les partisans de la démocratie diminuent et le FN augmente considérablement son nombre d’élus.
Par ailleurs, au premier comme au second tour, des électeurs se sont abstenus par milliers, ce qui témoigne de la grave défaillance de notre système démocratique et du manque d’alternative progressiste crédible.

Après les attentats du 13 novembre et la proclamation de l’état d’urgence, après les élections régionales marquées par cette nouvelle poussée du FN, notre pays et notre région connaissent une situation politique inquiétante.

Les trois valeurs qui fondent notre République, Liberté, Egalité, Fraternité, sont à nouveau affaiblies face à l’idéologie de l’identité, à la montée en puissance des idées de rejet, d’intolérance et de discriminations, à la notion de compétition sous toutes ses formes, à la restriction des libertés individuelles et collectives.

Cette régression se configure autour du piège d’une scène politique que certains veulent réduire durablement à trois composantes n’offrant qu’une alternance dans le cadre d’une même société néo-libérale : une droite et une extrême droite des plus réactionnaires, et un Parti Socialiste de moins en moins « socialiste ».

Ces élections régionales révèlent que le pays ne peut plus continuer ainsi. Il ne peut continuer comme si rien ne s’était passé en attendant la présidentielle de 2017. Et pourtant l’exécutif gouvernemental annonce la poursuite de la politique menée, dernier exemple son refus de donner un coup de pouce au SMIC.
Cette obstination est catastrophique.

Un changement de cap économique, social et démocratique est nécessaire.

Nous ferons tout pour replacer les préoccupations du peuple au cœur de la politique, pour contrer l’austérité, résister à l’aggravation des difficultés, défendre les valeurs d’une République pour tous dans la cité, la région, le pays.

Il est urgent de reconstruire la gauche à partir d’un projet émancipateur en rupture avec le libéralisme. Les forces existent pour cela.

Dans cette période politique qui s’ouvre les élus communistes et républicains vont s’y engager de toutes leurs forces, en favorisant les mobilisations, les combats, qui permettent des avancées, structurent des résistances en mobilisant toutes celles et tous ceux qui cherchent à faire vivre les valeurs de progrès pour définir ensemble un projet et les formes d’actions collectives pour le faire avancer.

Mais cette situation impose aussi l’analyse, l’appréhension collective des questions qui se posent aux élus dans l’exercice quotidien de leur mandat.

L’ADECR 06 va prendre dès les premiers mois de l’année 2016 des initiatives permettant aux élus communistes et républicains de partager leurs réflexions et expériences pour faire entendre les besoins de leurs concitoyens, dans le contexte austéritaire d’une réforme territoriale menée à marche forcée avec ses saignées budgétaires.
C’est indispensable face à la situation ».

Nice, le 17 décembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s