Soyons « Primaires »…


En 2011, le PS et le PRG avaient organisé des « Primaires » pour désigner le candidat aux Présidentielles de 2012.Au delà des affrontements médiatiques et des faux débats, ils ont tous trahi leurs engagements et mis en oeuvre la même ligne social-libérale

La démarche de « Primaires » pour désigner des candidats à telle ou telle élection n’a jamais fait partie ni des traditions nationales française ni des de celles  du mouvement révolutionnaire et progressiste international.

Fondamentalement, cette démarche est anti démocratique car elle remplace le processus de choix des candidat(e)s par les militants et adhérents du parti qu’ils ou elles représentent par un processus venu des Etats-Unis où est candidat(e) celui  ou celle qui la plus grande notoriété, une notoriété  toujours fabriquée par les médias dominants et ceux qui ont les moyens financiers.

Que le Parti Socialiste choisisse ce mode de désignation de son candidat à l’élection présidentielle est son affaire et celle de ses membres et sympathisants.
Par contre, les progressistes et communistes, tous ceux qui veulent un vrai débat démocratique et une alternative et non une alternance en France, ne sauraient mettre le doigt dans ce qui est un piège politique.

Ci dessous un texte de Jean Ortiz qui résume parfaitement l’enjeu de la participation ou non à ce qui n’est finalement qu’un gadget et une mascarade politicienne.

« Soyons primaires ! Le capital en raffole. Des citoyens primaires, des analphabètes politiques, caricaturaux, clonés, des gugusses manipulables à merci, à la merci des puissants : « primarisés » ! Le dernier must à la mode libérale.

Soyons primaires ! Les « primaires », c’est le degré moins un de la Politique, la démocratie sondée, incontinente. Dépolitisée. Les « primaires » : le summum de la démocratie médiatique (et de marché), à l’américaine. Que (la) le mec plus ultra l’emporte… Paillettes, flonflons (et consciences) payés par de généreux grands patrons.
Aux États-Unis, on appelle cela : les « caucus ».
Terrible aveu. Ah, les « gringos » !

Soyons primaires, et que le spectacle commence.
Et vlan une petite phrase choc, « assassine », un dérapage intentionnel, calculé. Et pour ta poire : une insulte, un coup bas au niveau du slip, une donaldtrumperie… Pour tromper les dingos. C’est écrit.

Soyons primaires. « Approchez, venez voir… ». Le cirque, l’étalage, la mousse, l’écume, la vacuité, le paraître, les frasques, les instincts… primaires, pour racoler, racoler, et élire les « primo votants ». Et les autres ? Tiens, tiens, derrière la frime hypocrite, c’est vilain. Et désémantisé, comme ce qui le plus souvent nous vient des États-Unis… mais « modélique » : à singer !

Soyons primaires ! Désormais plus besoin de partis, de partis militants, mais des sondeurs, éprouvettes et stéthoscopes à la main, pour faire croire à plus de démocratie, alors que cela revient à la confisquer, à liquider la(les) « fonction(s) » du parti. Il devient un parti de supporters. Que la voilà la bonne démocratie ! Et marchande de surcroît.
Plus besoin de programmes rébarbatifs, de projets papivores. Le renoncement au rôle, aux prérogatives des militants : au diable l’élaboration d’un projet, le choix des candidats, etc. Des écuries : les macronistes, les hollandistes, les vallsistes, les juppistes… Les militants convertis en suffragettes.

Cette « démocratie » relève de la course au frac, au fric, aux « parrainages », aux « sponsors » ; elle repose sur des médias si pluriellement démocratiques, sur TF1, 2, 3 , sur de la mise en scène frelatée, sur une personnalisation outrancière, sans limites, sur du « je t’amuse la galerie » pour te faire gober tout le reste, l’essentiel, sur des Instituts de sondage, tous bolchévisés comme chacun le sait, et poussant évidemment le cheval le plus contraire à leurs intérêts, le(la) plus anti-système, le(la) plus radical. Cela va de soi ! Le consensus ! Primaire.
A ta santé ! Pas à la mienne. »

Jean Ortiz.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s