Daesh choisit ses candidats aux Présidentielles…

Il fallait s’y attendre.
La formidable campagne de J.L Mélenchon,  de La France insoumise, avec le PCF, Ensemble, le PG… a permis  que se lèvent des forces nouvelles d’une gauche de gauche, et que la question sociale et celle du « système » reviennent enfin au premier plan.Trop c’est trop ! C’était trop.
La peur a changé de camp.
Des milliers de jeunes  se sont mis en mouvement, inventifs, solidaires, politisés, refusant un système à bout se souffle, prédateur. Même la sémantique, volée, commence à être de retour : partage, justice sociale, égalité, révolution, répartition des richesses, biens communs… ne sont plus des mots tabous.
Ils montent, ils montent dans les sondages…


La victoire est possible, à portée de bulletin, d’argument.
Des milliers de jeunes et de salariés, tentés par le vote de la colère dévoyée, reviennent « chez eux », « chez nous », dans les flots de la vague insoumise, rebelle, qui bouscule les classes dominantes et leurs intérêts de classe.
Trop c’est trop !!! Faut que ça pète… créer un climat anxiogène, remettre l’insécurité à la une.
La peur pour fausser les résultats électoraux.
Si l’on n’avait pas « Daesh », il faudrait l’inventer.

Elles ont la sainte trouille, les « élites », (la « caste ») et sont prêtes à tout.
Pas touche à mes privilèges, à mes réseaux au Qatar, en Arabie Saoudite, à mon pétrole… au président Trump, devenu désormais le gendarme béni et le chef justicier du « monde libre ». Le « fou » ne l’est plus.
Toute la classe politique, tous les médias, n’ont plus qu’un seul ennemi : Mélenchon le « populiste, le « communiste », le « Chavez français », le « dictateur »… demain, il aura la rage.
Tout est bon : désinformation, intox, censure, criminalisation, manipulation, diabolisation… instrumentalisation du terrorisme, pour que le second tour se joue « en famille ».
« Voter utile », c’est barrer la route à Mélenchon !!!
Mais la vague continue à monter, monter, pacifiquement… malgré toutes les provocations.
Alors il faut éloigner les esprits populaires de l’urgence et de l’insécurité sociales, de l’urgence démocratique, écologique, géopolitique, économique, éthique…
Les élites corrompues, voyous ; goinfrées de fric, d’actions, d’exonérations…, de paradis fiscaux, de profits, les mercenaires du CAC 40, les qui « s’auto-amnistient », les qui tournent le dos aux juges, se reproduisent entre eux, dilapident notre argent, sont toutes et tous sur le pont depuis la percée de Mélenchon.

Un seul ennemi : le changement de système ; pas question de remettre la France à l’endroit…
Tout cela sert les manœuvres des charognards lorsque le peuple relève la tête, cela pousse au « vote utile » contre le FN.
Le scénario est ancien.
Entre « héritiers » et ceux qui gagnent en un jour ce que la majorité gagne en une vie, on se frotte les mains en catimini, tout en condamnant avec des mots « forts » le terrorisme.A qui profite le sang versé sur les Champs Elysées ?
Nous nous inclinons devant les policiers tombés au service de notre pays, de ses citoyens. Mais si l’on n’avait pas Daech…
En Syrie, au Mali, en Afghanistan, la France « officielle » a attisé des vents mauvais, fait naître des monstres.
Contre le terrorisme, il faut amener, avec lucidité et sang froid, Mélenchon au second tour.
Pas une seconde à perdre, il reste quelques heures.
Jean Ortiz
21 Avril 2017.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s