Archives de Catégorie: A Grasse et dans le Pays Grassois

Le 4 février, déconfinons les luttes ! Manifestation départementale à Nice

Lire la suite

Jeudi 17 décembre, Préparons un « Monde d’après » vivable !

Confinement, déconfinement, reconfinement… communication anxiogène et mesures qui paralysent toute contestation sociale et même les possibilités de se réunir, lois liberticides visant à museler les journalistes et la liberté d’informer, E. Macron et la L.R.E.M., ce n’est plus la « République En Marche », mais « La République En Miettes » de plus en plus à droite et au garde à vous devant les exigences des grandes sociétés capitalistes et des banques.
Il est temps de réagir !

Jeudi 17 décembre, la C.G.T. appelle à manifester dans toute la France pour préparer un autre « Jour d’Après » que celui qu’est en train de mettre en place le M.E.D.E.F
Les travailleurs, le peuple doivent être entendus !

Une MANIFESTATION DEPARTEMENTALE se déroulera Place Garibaldi à NICE, à 10h.
Pour les salariés et habitants du  Pays Grassois, un départ collectif en bus est organisé par l’U.L. C.G.T. de GRASSE à 8h30 à la Gare S.N.C.F.
Pour tout renseignement, voir ci dessous.

Au cinéma « Studio » à Grasse, lundi 26 octobre: « Un pays qui se tient sage »


Lundi 26 octobre à 18h (et non à 19h, comme annoncé précédemment), pour respecter les heures du couvre-feu (21h), l’Association Culture et Loisirs de Grasse organise en partenariat avec le cinéma Studio, la projection du film-reportage de David Dufresne: « Un pays qui se tient sage »
Entrée 5,50 €
Lire la suite

Jeudi 17 septembre, journée de mobilisation contre les mesures régressives du gouvernement Manifestation à Nice

En dépit des urgences sociale et climatique, le gouvernement LREM-LE de Macron-Castex s’obstine dans l’impasse des politiques libérales dictées par le grand capital.
La CGT appelle,avec la FSU, Solidaires, FIDL, MNL, Unef et UNL à une première grande journée de mobilisation le jeudi 17 septembre.

Casse sociale, pression sur les salaires, fermeture de lits dans l’Hôpital public… en dépit de la crise économique et sanitaire, le gouvernement continue sa destruction des services publics et de notre système social, mettant en œuvre une série de mesures régressives dans l’intérêt du patronat et des plus riches.
Lire la suite

« Après le temps d’applaudir vient celui de soutenir nos revendications », mardi 16 juin, tous à Nice avec les soignants

Le 16 juin, des manifestations sont prévues, dans toute la France, pour soutenir les soignants et leurs propositions pour reconstruire et améliorer l’Hôpital public.
Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers appellent les personnels et les usagers à se mobiliser afin que le gouvernement « prenne en compte l’ensemble de leurs revendications ».

Cette « jour­née d’action natio­nale d’ini­tia­ti­ves et de grève » est lancée par dix organisations ( orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les para­mé­di­ca­les et médi­ca­les AMUF, SNPI CFE-CGC, CGT, FO, Sud et UNSA, les col­lec­tifs Inter Urgences, Inter Hôpitaux, le Prin­temps de la psy­chia­trie et la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et des Maternités de Proxi­mité), dont les collectifs Inter-Urgences et Inter-Hôpitaux initiateurs depuis plus d’un an de grèves et manifestations.

Lire la suite

U.L. CGT de Grasse: « Respectez vos engagements, M. Viaud ! »


Malgré une pluie diluvienne, mardi 9 juin, l’Union Locale CGT de Grasse a réussi son premier rassemblement devant son siège historique, rue Gazan, qu’elle occupe depuis 76 ans, et dont la municipalité de J. Viaud, trahissant sa parole, voudrait la chasser.

Lire la suite

L’Union Locale CGT de Grasse bannie de son siège historique ?



Il y a 76 ans, le 4 octobre 1944, au cours d’une réunion très officielle, le Comité de Libération Nationale de Grasse qui faisait office de municipalité, réuni à 10h sous la présidence du Docteur Pierre Colomban, décidait à l’unanimité d’attribuer l’immeuble municipal de la Rue Gazan à Grasse à la CGT.

Pendant les quatre années précédentes de l’Occupation, la « Délégation spéciale nommée à la place de la municipalité grassoise par le gouvernement collaborationniste Pétain-Laval avait attribué ces locaux à l’un des organismes du régime: la Légion Française des Combattants.
En attribuant, ces locaux à la CGT -qui faisait partie de Comité National de Libération de la France Libre présidé par le Général de Gaulle, le Comité grassois de Libération reconnaissait ainsi le rôle majeur joué par la CGT et ses militants dans la lutte contre l’Occupant, dans la Résistance et pour la Libération de la France et de Grasse.
En même, temps le Comité de Libération entendait que ces locaux soient « transformés en Bourse du Travail » pour « rendre les plus grands services à la classe ouvrière et permettre aux aux différents syndicats ouvriers d’installer leurs bureaux et leurs archives ».
Lire la suite

Déconfinement et protection sanitaire: les obligations de l’employeur

Pour satisfaire le grand patronat, E. Macron et le gouvernement d’E. Philippe ont décidé contre tout bon sens de déconfiner les Français à partir du 11 mai, de leur faire reprendre le chemin du travail, et de rouvrir crèches, écoles primaires, collèges et lycées, contre l’avis du Comité scientifique qui prônait une réouverture des établissements scolaires en septembre.

Dans les crèches et écoles, le Maire-employeur est donc responsable des dispositions qui sont prises -ou non- et de ce qu’il peut arriver au personnel municipal. A Grasse, donc, J. Viaud.
Dans les collèges, c’est le Président du conseil départemental: Alpes-Maritimes: C.A. Ginesy et pour les lycées: le Président de la Région: PACA: R. Muselier.
Lire la suite

Intervention d’E. Macron : « L’annonce d’une date ne fait pas une politique efficace de réponse à la crise sanitaire et économique ! » (PCF)

 

Hôpitaux-fermetures de litsLa casse de l’Hôpital public: symbole de la politique d’austérité néo-libérale mise en oeuvre par l’UMP-LR (2002-2012), par le gouvernement PS-Verts (2012-2017) que par LREM depuis 2017

Pour les communistes, l’intervention d’Emmanuel Macron ce soir n’est pas à la hauteur d’une crise historique.

Au delà de l’annonce d’un déconfinement le 11 mai, où sont les mesures fortes tant attendues ?
Où est la rupture avec les politiques conduites ces dernières décennies ?

Lire la suite

Carlier, l’imposteur soi disant « de Gauche »

En France, la période des élections est toujours un grand moment de charlatanisme et d’impostures en tous genres.
A Grasse, l’édition 2020 des municipales est un cru particulièrement réussi.
Depuis 2014, on n’avait pas vu l’ancien colistier PS de Paul Euzière se manifester sur quelque question municipale depuis six ans.
On peut même dire que PM Carlier a été totalement absent de tous les débats grassois, pourtant nombreux.
Et puis, coucou, le revoilà comme  tête d’une liste prétendument, un jour « d’Union de la Gauche », le lendemain « Divers Gauche ».
Lire la suite