Notre-Dame de Paris: les réactions de Fabien Roussel et Ian Brossat. « L’Etat doit prendre ses responsabilités » déclarent les députés communistes

Immense émotion nationale et internationale, de l’Allemagne à la Russie et la Chine, devant l’incendie qui a ravagé le soir du 15 avril, une partie du joyau architectural et artistique, symbole de Paris, qu’est la cathédrale Notre-Dame.

Immédiatement les communistes par la voix de Fabien Roussel, Secrétaire National du PCF et député du Nord ont exprimé leur profonde émotion et leur soutien aux soldats du feu.
Lire la suite

Publicités

La bataille de l’Eau publique: soirée autour du film « Même la pluie », vendredi 5 avril à Grasse

L’association Culture et Loisirs de Grasse organise, vendredi 5 avril, à 19h au Cinéma Studio de Grasse,  une soirée dédiée à la problématique de l’Eau  (publique ou pas) avec projection de « Même la pluie »« Tambien la lluvia »–  film (Espagne-France-Mexique-Bolivie) de la réalisatrice espagnole María Icíar Bollaín Pérez-Mínguez.
Le film sera suivi d’un débat puis d’un repas convivial à l’UL CGT de Grasse.
Lire la suite

Samedi 23 mars, « l’ordre » règne à Nice… charges de police contre des manifestants pacifiques

Samedi 23 mars, Macron, Estrosi et Ciotti avaient décidé qu’il n’y aurait pas de manifestations des Gilets Jaunes  -ou de quiconque- au Centre de Nice.
Alors qu’il n’y a jamais eu à Nice, depuis le début du mouvement, le moindre incident durant toutes les manifestations des Gilets Jaunes, on a assisté à un déploiement de forces et à un déchainement de violences policières qui ont chargé et gazé.
Une niçoise âgée de 71 ans qui portait un drapeau « Paix » a été bousculée et est tombée. Elle a été gravement blessée et a été hospitalisée avec un traumatisme crânien.
Cette violence injustifiée et totalement insupportable.
Ci-dessous, le communiqué de la Fédération des AM du Parti Communiste Français.

Lire la suite

Samedi 16 mars, les communistes du pays grassois  appellent à participer à la mobilisation pour le climat

Samedi 16 mars, une nouvelle mobilisation pour le climat est organisée au niveau national et international, portée par le collectif Citoyens pour le Climat et de nombreuses associations.
A Grasse, comme dans les Alpes-Maritimes, plusieurs initiatives sont prévues.

Ces nouvelles mobilisations répondent à l’urgence telle celle que  le GIEC en octobre « Il est encore possible d’éviter un enchaînement des catastrophes pour les décennies à venir. Toutefois, il y a urgence. Pour cela l’augmentation de la température à la surface du globe doit être limitée à 1,5°C, ce qui déjà ne sera pas sans conséquence. Pas d’autre alternative donc que de réduire de 45% nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone en 2050 ! »

L’écologie, le climat ont besoin, au quotidien et dans tous les domaines (énergie, agriculture, forêts, mers, transports, industries et bâtiments…), de l’intervention solidaire de femmes et d’hommes, de citoyens toujours plus actifs et déterminés à mettre en cause le système productif dominant planétaire responsable du réchauffement climatique. Pour nous communistes, capitalisme et écologie sont incompatibles.

Les communistes du Pays Grassois appellent à soutenir et à participer à ces initiatives, en particulier aux rencontres initiées par le Collectif citoyen pour le climat-AM Ouest qui se dérouleront Place de l’Evêché, samedi 16 mars de 14h à 18h.
Lire la suite

Algérie: Bouteflika renonce, des organisations de la société civile appellent à « une sortie de crise pacifique ». Le PCF totalement solidaire


« Sous pression populaire, le président algérien a annoncé, lundi 11 mars, ne plus être candidat à sa propre succession. Le scrutin est reporté à une date indéterminée » écrit dans « l’Humanité » Rosa Moussaoui.

« Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi ». L’information est tombée dans la soirée, par un « message à la nation » signé d’Abdelaziz Bouteflika.
Le président algérien renonce donc à se succéder à lui même et laisse entendre que d’autres y ont songé pour lui… Initialement prévue le 18 avril, l’élection présidentielle, annonce-t-il encore, est reportée : elle se tiendrait dans le prolongement d’une « conférence nationale inclusive et indépendante », une promesse déjà avancée par l’invisible chef d’État.
Le pouvoir n’avait plus le choix.
Cette candidature, celle d’un président au bilan contesté, affecté dans sa mobilité et dans son élocution depuis son accident vasculaire cérébral de 2013, a suscité un haut le cœur de la société algérienne, jetant des millions de citoyens de tous horizons dans la rue… »

Plusieurs associations  algériennes représentatives et syndicats indépendants ont rendu publique une déclaration dans laquelle elles appellent à un « compromis historique » avec pour seul préalable « le respect inconditionnel et sans réserve des droits de la personne humaine, des libertés fondamentales et de la volonté populaire« 

Lire la suite

Monoprix Grasse: les communistes grassois posent des questions sur la fermeture prochaine du magasin du Centre-Ville

 

Les Grassois viennent d’apprendre avec stupeur la fermeture, en octobre 2020, du magasin Monoprix. Le choc est d’autant plus fort qu’entre l’enseigne et Grasse, ce sont 60 ans d’histoire partagée et une relation chaleureuse au quotidien avec les 39 fidèles salariés licenciés qui vont prendre fin.
Citoyens grassois engagés, les communistes font le point et demandent au maire J. Viaud des réponses concrètes et précises pour permettre aux Grassois de bien comprendre la situation.

La situation:

Locomotive de l’activité commerçante en Centre-historique, Monoprix contribue au maintien des commerces de proximité, véritables survivants aux coups portés par les choix politiques des municipalités LR depuis 1995.

Depuis l’implantation d’hypermarchés et de zones commerciales au sud de la commune, jusqu’au développement forcené du stationnement payant quasiment partout, en passant par la suppression de plusieurs lignes de bus dont la très utile farandole –pour ne citer que ces quelques exemples-, les « réalisations » portées par les majorités successives ont eu et continuent d’avoir des effets dévastateurs pour notre commune et ses habitants : enclavement, désertification et paupérisation du centre-ville d’un part ; isolement des hameaux d’autre part.

Les conséquences sont graves.
Lire la suite

« Fabien Roussel, fossettes et marteau », le nouveau Secrétaire National du PCF vu par « Libération »

 

« Décontracté, rapide et pragmatique, le nouveau secrétaire général d’un PCF effacé vient du Nord et a l’habitude de se confronter au RN »

La première fois qu’on a croisé Fabien Roussel, c’était en 2012 à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), où il a élu domicile. A l’arrière du local de campagne, assis sur des chaises en PVC avec notre sandwich merguez-ketchup tout chaud sorti de la grille militante, l’alors simple patron de fédé PCF tentait de convaincre que ce que nous observions alors – des communistes en campagne dans des terres ouvrières bouffées par le vote d’extrême droite – était le début d’une «reconquête».
«On va rebondir !» nous assurait-il, amusé, citant Louis Blanc (et non Friedrich Engels, comme il le pensait à l’époque) : «La patience est une vertu républicaine.» On avoue avoir douté de la capacité de relance de ses camarades avec des députés sortants rempilant à plus de… 70 ans.

On s’est trompé : six ans et demi plus tard, le même Roussel a résisté à la vague Macron-Le Pen-Mélenchon en 2017.
Il a pris la suite d’Alain Bocquet à l’Assemblée Nationale et se retrouve même à 49 ans, à la surprise générale, y compris la sienne, boss de la Place du Colonel-Fabien.
Lire la suite